L’industrie nucléaire : un gouffre financier peu évoqué par le gouvernement…

3 Réponses

  1. Bonsens dit :

    La faillite d’EDF, c’est l’histoire officielle pour masquer l’arnaque des acteurs privés financés par les deniers du public au travers du rachat obligatoire de leur électricité à un prix bien au dessus qu’EDF ne la revend à ses clients (sans compter une taxe supplémentaire sur la facture). Au départ, sous Jospin, le prix fixé de rachat était bien supérieur à aujourd’hui, ce qui permettait même aux petits particuliers de faire son beurre sur le dos d’EDF. Mais les tarifs ont été revus entre temps. C’est beaucoup moins rentable pour le particulier mais ça reste suffisant pour les acteurs professionnels alternatifs. On finance donc, avec divers moyens, le privé sur le dos du public comme dans beaucoup d’autres domaines (les fameux milliards manquants pour financer le monde libéral). Donc, après avoir mis dans les têtes que le nucléaire c’est pas bien et que ça coûte cher (à cause de cette arnaque, mais sans le dire), il suffira de faire comme en Allemagne et céder une grande partie du marché au privé. Objectif réussi pour libéraliser le marché et avoir des prix élevés, mais pas pour la pollution qui, elle, se verra bondir comme en Allemagne avec l’activation des centrales à charbon pour compenser la faiblesse du réseau privé. Mais business is business. L’écologie sert de bonne intention pour autre chose…
    Cet article sert de relais de propagande pour le monde libéral, soit consciemment, soit inconsciemment.

  2. Pollux dit :

    Mais oui bonsens. Encore un défenseur du nucléaire coûte que coûte, qui crie au scandale lèse majesté ! Va plutôt t’attaquer aux Mines et à de Gaulle qui sont les véritables promoteurs de cette gabegie. Ne viens pas commencer à mettre la faute sur les autres. Juste en passant, le nucléaire a été subventionné à des hauteurs bien plus élevées que n’importe quelle ENR. C’est juste de la mauvaise foi qui ne convaincra personne !

  1. 26 juillet 2017

    […] que  les  coûts  du  nucléaire  ne cessent d’augmenter. Ainsi, en France, le réacteur EPR est désormais annoncé à un coût  3 fois  supérieur  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *