Actualités – veille citoyenne

Notre monde contemporain est saturé d’informations; difficile de les classer, les utiliser, même de les vérifier, car une bonne part sont en fait de la comm en provenance de lobbies ou de gouvernements…

XLA_8547Je vous propose ici une veille citoyenne, la plupart du temps commentée, pour nourrir la réflexion, prendre du recul et choisir où et comment s’engager si on le souhaite.

Découvrez les auteurs-acteurs de nos éditions et des créatifs culturels qui … Lire la suite »

Voici une proposition de Danièle Favari, juriste en droit de l’environnement, et auteur chez nous de:

Europe – États-Unis : les enjeux de l’accord de libre-échange

et proposée très largement pour être signée et envoyée.

 

 

 

 

 

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Ce n’est que le 9 octobre 2014 – à la veille de la Journée européenne de mobilisation #o11DoA – que la Commission européenne a déclassifié et rendu public le mandat, jusque là classé « trade sensitive », qui lui a été donné par le Conseil et le Parlement européens pour mener les négociations des accords de libre-échange avec les Etats-Unis et le Canada, connus sous les acronymes TAFTA[1], CETA, sans oublier TISA[2] sur l’accès aux services publics.

Les différents articles du mandat nous en étaient, néanmoins, connus depuis près d’un an ; ce qui nous a permis d’analyser les différentes mesures à venir, d’autant plus que le texte intégral de l’Accord Économique Commercial Global (AECG) avec le Canada, rendu public quelques heures seulement avant sa signature, [en français] sur le site du gouvernement canadien a, depuis, confirmé nos craintes, puisqu’il doit servir de modèle au futur traité avec les États-Unis. Lire la suite…

Voici encore une prise de position irrationnelle et mensongère de la part de la ministre de la santé, Marisol TOURAINE, dans le magazine 20 MINUTES

Marisol Touraine, ministre de la Santé, le 2 octobre 2014 à Paris.Au contraire de certaines de ses affirmations erronées (sur les pays voisins, sur les adjuvants), on peut légitimement s’interroger sur l’indépendance du gouvernement français par rapport aux laboratoires pharmaceutiques, rappelons-nous la grippe H1N1 et madame BACHELOT ! A quand des études indépendantes d’efficacité ? Nous sommes en plein totalitarisme étatique et lobbyiste ! YM

Voici le communiqué de l’IPSN:

Vaccins : pourquoi tant de haine ?

Chers amis,

Des parents dans l’Yonne étaient, jeudi dernier (10 octobre 2014), devant la Justice pour n’avoir pas fait vacciner leurs enfants contre le tétanos, la polio et la diphtérie (vaccin DTP, qui est le seul obligatoire en France).

Plutôt que de laisser la Justice faire sereinement son travail, les Autorités de Santé, par la voix de la Ministre de la Santé Marisol Touraine elle-même, interviennent directement dans l’affaire par voie de presse, en prenant publiquement partie contre les parents. Lire la suite…

Finalement, c’est simple ! Il suffit d’avoir le bon prof d’économie…

Explication de la crise financière !

Marcel est propriétaire d’un bistrot.
Il réalise soudain que tous ses clients sont des alcoolos qui n’ont pas de boulot et ne peuvent donc plus fréquenter son comptoir, car ils ont vite dilapidé leur RSA.

Il imagine alors un plan marketing génial : « Picole aujourd’hui, paie plus tard ».
Il tient rigoureusement à jour son ardoise de crédits, ce qui équivaut donc à consentir un prêt à ses clients.

Chiffre d’affaires et bénéfices explosent et son bistrot devient vite, sur le papier, le plus rentable de la capitale.
Les brasseurs et grossistes se frottent les mains, et allongent bien volontiers les délais de paiement.
Les clients de Marcel s’endettant chaque jour davantage acceptent sans rechigner des augmentations régulières du prix du godet, gonflant ainsi (toujours sur papier) les marges du bistrot.

Le jeune et dynamique représentant de la banque de Marcel, se rendant compte que ce tas de créances constitue en fait des contrats à terme (Futures) et donc un actif, propose des crédits à Marcel avec les créances-clients en garantie.

Sa trouvaille géniale vaut au banquier visionnaire un plantureux bonus.

Au siège de la banque, un trader imagine alors un moyen pour se faire de belles commissions: il convertit les dettes en PICOLOBLIGATIONS. Les Picolobligations sont alors « titrisées » (converties en paquets de titres négociables) afin d’être vendues sur le marché à terme.

Confiants à l’égard de leur banquier et avides de hauts rendements, les clients ne captent pas que ces titres qui leur sont fourgués comme « obligations AAA », ne sont en fait que les créances bidons d’alcoolos feignasses.
Les Picolobligations deviennent la star des marchés, on se les arrache et leur valeur crève tous les plafonds.
Un beau matin, un « risk manager » oublié dans les caves de la banque se réveille et signale qu’il est temps de demander à Marcel que ses clients règlent leur ardoise.

Marcel essaie, mais ses clients ne bossant pas, .. bernique !

La banque exige alors le remboursement du crédit et le bistrot fait logiquement faillite, vire ses employés entrainant la faillite de ses fournisseurs en bibine qui, à leur tour, virent également leurs employés.

Le cours des Picolobligations chute brutalement de 90%.
La dépréciation de cet actif vaporise les actifs et donc les liquidités de la banque. Problemos : sa banqueroute ruinerait trop d’électeurs (« too big to fail » qu’on dit)

La banque est donc renflouée par l’État.
Ce renflouement est financé par de nouvelles taxes prélevées chez des employés, les classes moyennes et un tas de gens qui bossent, ne picolent pas, qui n’ont jamais mis les pieds dans le bistrot du Marcel…

C’est pourtant pas difficile à comprendre, non ?

 

Là-bas si j'y suis
Bonjour Yves Michel,

Bientôt là-bas si j'y suis version WEBTout d’abord, un grand merci pour votre élan de soutien suite à la suppression brutale de l’émission à la fin juin. Merci aux plus de 170 000 qui ont signé une pétition en l’espace de quatre semaines en juillet, aux syndicats, aux associations, aux militants, aux confrères qui nous soutiennent. Merci aux auditeurs qui ont adressé des milliers de messages partout, merci à ceux qui sans partager nos convictions veulent défendre le pluralisme dans les médias, surtout dans les médias publics. Pour la ministre de la Justice, Christiane Taubira, cette suppression est « une pensée mutilée ».

Alors bien sûr, on ne lâche rien ! Lire la suite…

Magazine Place Publique Octobre 2014

Taxe sur les transactions financières (TTF) : une opportunité manquée

Place PubliqueAlors qu’un accord doit être signé en décembre prochain pour finaliser le projet de taxe européenne sur les transactions financières, les ministres européens des Finances traînent des pieds.

Réunis en début de semaine à Luxembourg dans le cadre de l’Ecofin et de l’Eurogroupe, la taxe sur les transactions financières (TTF) n’a même pas été abordée en marge de ces rencontres.

Pour AIDES, Coalition PLUS, ONE France et Oxfam France, il s’agit ici d’une opportunité manquée pour les onze Etats membres de la coopération renforcée de se réunir pour avancer sur le projet, et ce malgré l’énergie déployée par la présidence italienne pour le mettre à l’agenda.

Pourtant, d’ici à la fin de l’année, les onze doivent se mettre d’accord sur la forme que prendra la TTF. L’échéance pour annoncer les produits qui seront couverts par la taxe est en donc train de se resserrer ; le compte à rebours a commencé.

Alors que la TTF est promue officiellement par le ministre des Finances Michel Sapin et par le tout nouveau Commissaire européen aux affaires économiques et fiscales Pierre Moscovici comme un outil de régulation de la finance, le lobby financier continue de torpiller le projet et de faire pression sur Bercy pour qu’elle soit supprimée ou réduite à peau de chagrin.

AIDES, Coalition PLUS, ONE France et Oxfam France restent préoccupées de l’absence de concrétisation réelle de la part du gouvernement français à vouloir taxer les produits les plus spéculatifs et appellent Bercy à ne plus se faire le relais du lobby financier.

Les associations réitèrent leur demande auprès du ministre des Finances français de rejoindre la position allemande en défendant la taxation de l’ensemble des produits dérivés. Une taxe européenne ambitieuse pourrait rapporter près de 35 milliards d’euros selon la Commission européenne. Une manne financière qui pourrait améliorer la vie de millions de personnes dans les pays en développement.

En effet, les ONG s’inquiètent également du peu de garantie que les onze allouent une partie significative des revenus de la taxe à la solidarité internationale, à la lutte contre le changement climatique et contre le sida.

Elles demandent à ce que la majorité de ses revenus soit allouée à la solidarité internationale, à la lutte contre le changement climatique et contre le sida, et appellent le président de la République à s’engager en ce sens[1].

Aussi, elles exhortent les 11 à annoncer rapidement un calendrier précis de négociations sur l’utilisation des recettes de la taxe.

Un documentaire diffusé par FUTURE – ARTE Belgique: bien pédagogique, et interview de Bernard LIETAER, l’un de nos auteurs, ainsi que sur l’Eusko, monnaie locale à Biarritz.

Au cœur de la monnaie, seconde édition revue et augmentée

Séminaire Rencontre « Vivre à la bon’heure »: 25 – 26 – 27 oct. 2014

Ca y est: le programme est définitif: inscrivez-vous !

A l’occasion de la dernière étape du tour de France de Frédéric Bosqué, ayant réuni le meilleur des initiatives contribuant à l’élaboration d’un modèle de société heureuse.

Monnaies citoyennes (Les)

Les monnaies citoyennes

Frédéric Bosqué est l’auteur du livre MONNAIES CITOYENNES, aux éd. Yves MICHEL.

Ce séminaire propose une synthèse de cette grande enquête vivante, préliminaire à la naissance de nouveaux modèles d’éco-village : TERA  et l’éco-site d’AVALON.

Nous proposons d’aborder six grands thèmes dégagés des rencontres au fil de la route ainsi que les apports de la Pleine conscience-Pleine-présence (une approche laïque et agnostique de la méditation) à un tel projet de société.

Avec des spécialistes de chacun de ces domaines, des responsables d’associations, des élus et des entrepreneurs qui ont réussi à produire des biens et des services durables pour mieux vivre notre présent, nous parcourrons pendant ces trois jours, au travers de plénières et d’ateliers citoyens, le paysage renouvelé d’un présent habité à nouveau par le bonheur de chacun au service de tous.

Lire la suite…

nous apporte les nouvelles du front pour un autre monde possible, entre TAFTA, pseudo Prix Nobel d’économie (hé oui, ce prix est décerné par la banque de Suède, et n’est nullement un Prix Nobel!), ferme des mille vaches et autres folies du système néolibéral, il est de toute première importance de nous tenir au courant et de nous engager !

Lisez cette Lettre d’ATTAC.

MLC2-w Philippe DERUDDER  vient réalise ce mois d’octobre une tournée de conférences et ateliers: profitez de la parole et de l’expérience de cet expert des monnaies locales et de la nouvelle économie !

Programme

Ce sera l’occasion de dédicacer la 2e édition de son livre sur les  monnaies locales !

DERUDDER-Philippe2014

Europe – États-Unis : les enjeux de l’accord de libre-échangeDanièle FAVARI, notre auteur de EUROPE/ ETATS-UNIS: LES ENJEUX DE L’ACCORD TRANSATLANTIQUE, a participé à la mobilisation à Strasbourg ce 11 octobre.

Voici le lien de la vidéo de la conférence-débat sur TAFTA à Strasbourg avec Danièle FAVARI le 11 octobre : http://youtu.be/Fb8j5KAMoHE

et album photos (CC) :  https://www.flickr.com/photos/25961799@N07/sets/72157648697557145/

Cristo Miche – Twitter : @Christo_Miche
Chaine vidéo : https://www.youtube.com/user/chris7267000/videos

 

Il y a les modes de pensée qui consistent à « faire toujours plus, toujours mieux de la même chose, sans changer de cadre » pour gagner la guerre économique généralisée (mondialisée) qui semble être devenue la finalité sociétale ultime de tous nos partis politiques ( en espérant être celui qui meurt le dernier ! ). Pas un débat sans le bréviaire :   » compétitivité (à quel coût ?), croissance (introuvable), emploi (qui devient mirage !) » pour marchandiser toutes les ressources physiques, l’espace et les temps de la vie.

Pour la troisième fois dans ce grand cycle de l’accumulation marchandisation du capitalisme de marché environ tous les 80 ans) : le même constat historique
-  d’une accellération des inégalités,
- d’une surproduction en face d’un océan d’insolvabilité et de pauvreté,
- de la mutation d’une économie de la production (voire de création) en économie de la finance où l’argent engendre de l’argent qu’ Aristote appelait déjà « chrématistique » et non « économie » (oikos nomos).

L »effondrement précédent du Capitalisme de marché nous a conduit aux deux guerres de 1914 et 1940. Lire la suite…

Ce très grand salon parisien propose un riche programme de conférences !

Et entre autres, nos éditions seront à l’honneur le mardi 11 dans l’après-midi, comme vous le verrez ci-dessous.

Et nos éditions seront au stand J 1 pendant toute la durée du salon; j’y serai personnellement jusqu’au 12 inclus, si vous souhaitez me rencontrer…

Mardi 11 novembre 2014 - ECONOMIE COLLABORATIVE ET INTELLIGENCE COLLECTIVE

11h00 Avant première à sa sortie en salle – Film « En quête de sens » de Nathanaël Coste et Marc de La Ménardière

12H45 « Reverdir le Sahel » , de Nathanaël Coste, suivi d’un débat avec Françoise Vernet

14H30 Intelligence collective. Co-créons en conscience le monde de demain. Thomas-Emmanuel Gérard, Yves Michel, Christine Marsan, Marine Simon

17H00 L’économie circulaire et le partage : des actes citoyens. Catherine Simon, Gérard Foucher,  Kévin Blanchard, Léa Pedrazzini

Voir le programme détaillé 

PROGRAMME SOUS L’ÉGIDE DE NATURE & PROGRÈS

Protected with SiteGuarding.com Antivirus