L’Or de la Banque de France…

Un peu plus de 3000 tonnes d’or dorment dans les caves bien gardées de la Banque de France. Or (si je puis dire!), cet or appartient bien à la nation, la BdF ne sert plus à émettre de monnaie (c’est la BCE qui émet les Euros fiduciaires et les banques prvées qui émettent la monnaie scripturale), donc cet or ne sert plus à rien !
En même temps, l’Etat français a une dette importante et paye des intérêts.
On peut se poser la question de savoir pourquoi cet or ne serait pas vendu pour financer la dette nationale ? La réponse n’est pas évidente comme nous allons le voir…

Premièrement: 20% de nos réserves en or (et en devises) sont déposés auprès de la Banque Centrale Européenne. Jointes à celles des autres pays, elles constituent les réserves officielles de la BCE : nous ne pouvons y toucher.
Deuxièmement: selon le traité de Maastricht, nous devons garder cet or -comme les devises- à la disposition de la BCE, qui peut les appeler en cas de nécessité. Nos engagements internationaux sont clairs : nous ne pouvons pas disposer de cet or à notre guise. En effet, si une banque centrale vendait tout son stock d’or, les cours s’effondreraient et la valeur -théorique- des stocks d’or des autres banques centrales partirait en fumée. C’est pour cela que des accords limitent les ventes d’or, qui ne peuvent être que marginales et selon l’accord de Bâle de 1999, la France a le droit de vendre 100 tonnes par an.
Troisièmement: l’État ( et le gouvernement) ne peut disposer du montant des ventes d’or. En toute rigueur, il appartient à la Banque de France et celle-ci est indépendante du gouvernement.
Quatrièmement: l’intérêt de cette vente serait très minime… Au prix actuel de l’or 100 tonnes représenteraient à peu près un milliard d’euros. A titre de comparaison, la dette publique de la France s’élève à 1 100 milliards d’euros. La vente annuelle autorisée de notre or représenterait donc à peine un millième de notre dette publique, ce qui est insignifiant et ne résoudrait pas le problème de notre endettement.
Il existe bien d’autres moyens de régler ce problème de la dette (qui ne semble d’ailleurs que perturber les français) que la vente annuelle de 100 tonnes d’or .. nous verrons cela prochainement…
+++++++++++++++++++++
Pour des éclaircissements sur les mécanismes monétaires, notamment sur son émission, reportez-vous aux livres: UN REGARD CITOYEN SUR LA MONNAIE, de A.J.Holbecq, et RENDRE LA CREATION MONETAIRE A LA SOCIETE CIVILE, de P.Derudder (éd.Yves Michel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.