2015, année du climat… et trafic d'armes

Un billet d’humeur de notre auteur Ben CRAMER: GUERRE ET PAIX… ET ECOLOGIE, dans Athena 21.
Guerre et paix… et écologie
TERMINUS-horizon2015Pour l’équipe Hollande, la marche silencieuse du 11 janvier, c’est la preuve que ‘la France est la capitale du monde’. Mais la formule, Hollande se l’était déjà appropriée. Le cocorico mégalo va donc siffler deux fois. Rappelez-vous ! Lors de ses vœux à la Nation pour Nouvel An, le président nous avait expliqué que Paris serait en décembre  «la capitale du climat». En accueillant le sommet climatique de COP21 de décembre au Bourget, où se côtoieront en tout cas 25.000 participants, parmi les délégations officielles, nos dirigeants ont flairé une occase à la fois pour valoriser nos capacités d’accueil, et pour remettre en selle des ambitions contrariées par la conjoncture.
Si le bal des faux culs du 11 janvier peut être perçu comme un exercice pour les responsables de la sécurité et les tireurs d’élite du GIGN, les hôtes français feraient bien d’explorer de nouvelles pistes pour contrer les pollutions qui alimentent et entretiennent un climat de haine. Dans ce monde de tarés, il n’y a pas que le C02 qui risque de nous étouffer ! L’agenda environnemental insufflé par Nicolas Hulot va devoir s’étoffer, en incluant, parmi les ONG mal identifiées, les Ennemis de la Terre.
Sur une planète qui part en vrille, ou le dérè­gle­ment ne se lim­ite pas aux ban­ques et aux ice­bergs, où les cons, (et ils sont nom­breux !), font « par­ler » leurs armes, en songeant à leurs prophéties durables, la pro­duc­tion des AK-​47 sur le marché mon­dial ne fig­ure sur aucun tableau de bord de la décrois­sance. Mieux encore : en 2015, elle va dou­bler. Les fab­ri­cants, peu sen­si­bles aux sanc­tions décrétées par l’Occident à l’encontre de la Russie depuis l’annexion de la Crimée et de l’est de l’Ukraine — lui ont déjà trouvé un suc­cesseur sous le sigle AK-​12.
Se préoc­cu­per du cli­mat de notre époque, c’est pren­dre en compte les activ­ités humaines, y com­pris les activ­ités destruc­tri­ces. Quitte à enter­rer les manœu­vres de compt­a­bles des archi­tectes du Pro­to­cole de Kyoto. Si la France n’est pas « la cap­i­tale du monde », Dieu merci !, ceci ne doit pas nous faire oublier que l’Hexagone abrite 15 mil­lions de Kalach­nikov qui cir­cu­lent sous le man­teau, soit une « Kalach » pour 4 habi­tants. Ce pal­marès devrait freiner les ardeurs de ceux qui voudraient pavoiser, d’autant plus que, selon le Chris­t­ian Sci­ence Mon­i­tor, Paris serait le «hub» indétrôn­able de ce trafic en plein boum.
A force de scruter les grimpettes du ther­momètre mon­dial, nos élites ont longtemps zappé le fait que le baromètre de la sol­i­dar­ité était descendu bien bas.… Eriger des digues con­tre la mon­tée des eaux est d’une extrême urgence, mais rien ne devrait nous inter­dire d’édifier des obsta­bles pour con­trer la mon­tée de la con­nerie et la pro­liféra­tion du fanatisme qui provo­quent l’érosion du respect et de l’altérité. Dans le même esprit, com­bat­tre la déser­ti­fi­ca­tion, c’est aussi s’alarmer de la déser­ti­fi­ca­tion des sen­ti­ments de droi­ture, de com­pas­sion. Certes, la déforesta­tion men­ace, mais, comme le dis­ait récem­ment François Morel sur les ondes de France Inter, faudrait songer à « reboiser l’âme humaine ».
Ben CRAMER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.