Fukushima 2 ans après: un dossier de la CRIIRAD

CENTRALE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA DAIICHI
Catastrophe nucléaire et rejets radioactifs

 Un dossier de la CRIIRAD

Une publication papier en couleurs (48 pages) est également disponible (6€).

Suite à la catastrophe de Fukushima le 11 mars 2011, le laboratoire de la CRIIRAD a effectué un suivi spécifique de l’impact des retombées sur le territoire français. La CRIIRAD a pu apporter également un soutien scientifique à des ONG Japonaises, conduire une mission scientifique à Fukushima en mai -juin 2011 et contribuer à la création de laboratoires indépendants (CRMS). Ces actions ont pu être effectuées en partie sur les fonds propres de l’association CRIIRAD grâce au soutien de ses adhérents, et en partie grâce à une subvention de 34 180 Euros votée par le Conseil Régional Rhône-Alpes dans le cadre de la convention pluri-annuelle d’objectifs 2011-2013 signée avec la CRIIRAD (action C1).  

19/03/2013 : perte d’alimentation électrique à la centrale de Fukushima Daiichi / une course contre la montre est enclenchée

Fukushima : ouverture de la zone interdite autour de la centrale

C’est une première depuis l’accident nucléaire de Fukushima, la zone interdite autour de la centrale a été réouverte ce dimanche aux résidents des villages les moins irradiés. Pour autant, l’essentiel de ce périmètre de 20 km reste un « no man’s land » étroitement surveillé par la police.
Publié le 1/04/2012- Vincent Touraine et Philippe Nibelle

Création de laboratoires indépendants au Japon (historique de la collaboration CRIIRAD-CRMS)

Témoignage de M Wataru Iwata, Directeur du CRMS, à travers un web-documentaire, (déc 2011) : https://annabellelourenco.com/lafissure/

(Cliquer sur Continuer, Accéder à la carte, puis sur Fukushima)

Partenariat CRIIRAD-ONG Japonaises : mise en place de moyens de contrôles radiologiques indépendants.

La CRIIRAD a accueilli du 9 au 12 août 2011 à Valence une délégation du CRMS (Citizen’s Radioactivity Measuring Station) afin de renforcer les liens de coopération mis en place depuis avril 2011 avec M Wataru Iwata (ONG Project 47 et CRMS). La visite a comporté des réunions de travail, formation aux techniques de mesure de radioactivité, réunion publique et conférence de presse.

Présentation du CRMS :
En français

Quelques unes des interventions médiatisées sont disponibles ci-dessous :

– Sujet de France 3 diffusé le 10 août 2011. Il traite de la formation organisée au laboratoire de la CRIIRAD

Voir la vidéo
Conférence de presse organisée à la CRIIRAD à Valence le 11 août 2011
Intervenants : M Wataru Iwata (CRMS) et Bruno Chareyron (CRIIRAD)

– Interview de Bruno Chareyron sur RCF diffusée le 16/08 (fichier audio – durée : 6:53 minutes)

– Sujets de M Lorrain Sénéchal diffusés sur France Inter, France Info et France Bleu Drôme Ardèche
(fichiers audio – durée : 1:13 et 1:11)

– Sujet de Mme Emilie Nora diffusé sur Europe 1 (fichier audio – durée : 1:17 )

JAPON : Accueil et formation à la CRIIRAD de représentants des associations japonaises CRMS (citizen’s radioactivity monitoring station), et Réseau citoyen pour sauver les enfants de Fukushima. 16/08/2011 :
Intervention de Bruno Chareyron (Responsable du laboratoire) lors de la conférence de presse CRIIRAD du 11/08/2011 (Vidéo Youtube – 13 min)
– Intervention de Wataru Iwata (CRMS) lors de la conférence de presse CRIIRAD du 11/08/2011
(Vidéo Youtube – 18 min)

JAPON : une contamination massive, qui s’étend bien au-delà de 80 km et qui va perdurer. 7/07/2011
English version :

– Extraits de la conférence CRIIRAD du 29 juin 2011, à Lyon :  » L’impact des rejets de Fukushima Daiichi en France et au Japon »
Intervention de Bruno Chareyron concernant le volet « JAPON » (durée : 32 min)
Voir la vidéo : « Les Japonais n’ont pas été protégés de la contamination »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *