La fin du capitalisme… et après ?

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. Eric Lombard dit :

    Lucien Pfeiffer titille nos neurones en inversant les termes de l'équation capitaliste. Redonner le pouvoir à ceux qui créent et font tourner l'entreprise au quotidien implique de le retirer aux actionnaires. Mais comment ?
    L'auteur propose de faire couvrir par l'assurance le risque pris par les actionnaires. Ceux-ci deviendraient de simples prêteurs rémunérés, dont la mise serait ainsi garantie.
    Mais cela peut-il fonctionner ?
    – Une entreprise en difficultés dans laquelle le pouvoir est aux employés n'aura-t-elle pas tendance à les protéger en écartant toute perspective de licenciement, au risque de la faillite et donc au détriment de la société d'assurance ?
    – Et si les sociétés d'assurance fonctionnent sur le même principe, qui assurera celles-ci ?
    En espérant que mes questions seront transmises à l'auteur …

  2. Y dit :

    Est-ce vraiment la fin du capitalisme ou une nouvelle démonstration de sa capacité d'adaptation ? Pour quelques réflexions complémentaires, voir http://yannickrumpala.wordpress.com/2008/10/15/ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *