Les cultures d'huile de palme défrichent la forêt tropicale aux Philippines

Chers ami(e)s de la forêt tropicale,
palawan-rodung-maedchenLes Philippines veulent convertir huit millions d’hectares de leur territoire en cultures d’huile de palme. L’île de Palawan, qui est classée dans son intégralité comme Réserve de biosphère par l’Unesco en raison de sa nature exceptionnelle, est aussi envahie par les palmeraies industrielles : à ce jour, 6 000 hectares de terres et de forêts tropicales ont déjà été défrichées.
Des centaines de communautés autochtones ont perdu leurs moyens de subsistances. Pendant que l’huile de palme est exportée en masse vers la Malaisie, les paysans de Palawan arrivent à peine à nourrir leur famille.
Joignons-nous aux populations autochtones et paysannes de Palawan pour demander un moratoire sur l’expansion des cultures d’huile de palme :

PÉTITION  

En vous remerciant de votre attention,
Sylvain Harmat  , Sauvons la forêt

Pas de réponses

  1. François dit :

    Voilà un sujet vraiment révoltant…
    Détruire notre vrai patrimoine pour produire de la malbouffe et enrichir quelques personnes aveuglés par le bling bling…
    Une pétition semble bien dérisoire mais comment faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.