L’état-Macron nous mène-t-il à un camp de travail forcé ? par Denis DUPRE

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Daniel dit :

    Et si je vous affirme qu'il est possible de s'opposer, soit individuellement soit collectivement, sans violences, seulement par la compréhension de la Constitution qui n'a jamais été faite pour nuire au peuple… Auquel cas elle serait illégitime! Mais même pas: elle est écrite pour "protéger le peuple de la corruption de ses représentants". Je m'en sers fréquemment et mes courriers en recommandé avec AR commence toujours par : "Vous êtes dans l'illégalité…." et je démontre. Je démontre aussi pourquoi et comment ça ressemble beaucoup au nazisme et beaucoup d'autres observations importantes et légales à opposer si on prétend réellement se défendre. Et ça marche à tous les coups! Je remarque que dans votre article, il manque l'essentiel: combien de victimes et quelles catégories de Français sont visées ! Les morts prématurées sont déjà chiffrées par des études médicales. Sans cette référence, vous supputez un avenir terrible alors que la réalité du présent est déjà terrible pour beaucoup, beaucoup… Mais que ça n'apparait dans aucun article!
    Je vous invite donc à me contacter pour élargir votre analyse à des plans que d'autres, isolés, ont élaboré pour arrêter ce processus barbare. Car si vous ne le faites pas, vous comprendrez alors pourquoi trop peu de monde réagit à votre article qui est bon et juste : ils espèrent que vous et d'autres comme vous, vont résister parce que pour eux , ça va encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *