Perturbateurs Endocriniens: Dior, Colgate, Axe : que nous cachent-ils ?

Perturbateurs Endocriniens

Générations CobayesDior, Colgate, Axe : Que nous cachent-ils ?

Nivéa, Axe, Le Petit Marseillais, Dior : des produits de beauté et d’hygiène dangereux pour la santé ! Le mouvement Générations Cobayes a mobilisé plus de 34 000 jeunes via un questionnaire en ligne pour découvrir la face cachée des produits cosmétiques. 13 000 d’entre eux ont signé une pétition pour réclamer l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur ces produits cosmétiques.
Si une grande majorité des jeunes est aujourd’hui désillusionnée vis-à-vis de la publicité, la qualité du produit semble être un critère davantage important dans leur choix de consommation ; 90% des répondants estiment que les marques prennent les gens pour des idiots ou des porte monnaies, et la publicité est considérée comme envahissante par près de 70% des répondants (télécharger le dossier de presse avec tous les résultats).
Parodie de publicité par Générations cobayes, cliquez ici pour voir la vidéo
Malgré le manque d’éclairage des grandes marques sur la composition des produits, la qualité des produits représente un réel intérêt chez les jeunes. Pour preuve, 34 000 jeunes ont déjà complété le questionnaire sur les produits cosmétiques de Générations Cobayes, sorti le 18 juin dernier. Environ 70% d’entre eux choisissent leur produit selon des critères de qualité (composition compréhensible, label, et sureté de la marque). Cependant, si plus de 60% des répondants vérifient la composition des produits (fréquence moyenne à élevée), nombreux se sentent dépassés par la complexité de l’affichage, et 90% souhaitent ainsi l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur les produits de beauté et d’hygiène.
Suspectés d’être à l’origine de la forte progression des maladies chroniques modernes, les perturbateurs endocriniens représentent un réel enjeu de santé publique, particulièrement en France, qui est devenue le premier pays au monde pour l’incidence des cancers hormono-dépendants (cancer du sein, de la prostate et du testicule)[1].
Face à l’importante préoccupation des jeunes, Générations Cobayes adresse une pétition demandant à Ségolène Royal d’exiger l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur les produits de beauté et d’hygiène pour, à termes, inciter les grandes marques à ne plus en faire usage. Car si l’affichage des ingrédients est obligatoire sur ces produits, il ne précise aucunement la présence et le risque de perturbateurs endocriniens. A ce jour, plus de 13 000 jeunes ont signé la pétition.
——————————————————————————–
[1] Centre International de Recherche sur le Cancer, the Globocan Projet, déc. 2013
Contact presse : Damien Hensens / 06 31 63 94 74, coordinateur@appeldelajeunesse.org
***
Télécharger le dossier de presse avec les résultats de la campagne
***
Faire le quizz : https://generationscobayes.org/

 Voir la pétition en ligne

Voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=-_ssbvEyG_0
Retrouver d’autres visuels produits : https://www.facebook.com/generationscobayes
Axe – Gemey Maybelline – Colgate
Quelques chiffres :

  •   En 50 ans, la qualité du sperme a diminué de 50% à l’échelle mondiale et le volume séminal de 25% [1]
  •   En France, pour un homme de 35 ans : diminution du nombre de spermatozoïdes entre 1989 et 2005 et augmentation du nombre de spermatozoïdes malformés[2]
  •   Taux de couples n’ayant pu concevoir après 12 mois sans contraception passé de 14% en 1991 à 24% en 2012 [3]
  •  Augmentation des malformations génitales :

– hypospadias : malformation de l’urètre qui ne débouche pas à l’extrémité du pénis mais dans sa partie inférieure, qui affecte de 0,2% et 4% des jeunes garçons français. Le taux d’intervention chirurgicales est de 1,1 pour 1000 par an avec une augmentation de annuelle de 1,2%.
– crytorchidie : non-descente des testicules dans le scrotum, (+1,8% d’augmentation par an des interventions chirurgicales)[4]
– cancer des testicules : en 2008, l’incidence (taux standardisé mondial pour 100 000 personnes) était de 6,7, en augmentation de 2,5% par an depuis 1998 [5]
> Diminution de l’âge de la puberté chez les filles en France : 18 ans au 19ème siècle contre 12 ans aujourd’hui. [6]
> 40% des produits hygiène/beauté contiennent au moins un perturbateur endocrinien (Étude menée par l’Institut Notéo sur une base de 15 000 produits, septembre 2013)
***
Présentation de Générations Cobayes
Générations Cobayes est un mouvement de jeunes citoyens qui a comme objectif de rassembler la jeunesse française soucieuse de sa santé et de son environnement.
Conscients de la crise sanitaire actuelle, en particulier de l’épidémie de maladies chroniques et du problème majeur que constituent les perturbateurs endocriniens, Générations Cobayes promeut des solutions qui préservent la santé de chacun des technologies polluantes et substances toxiques présentes dans notre environnement au quotidien.
Les jeunes du collectif interviennent auprès des étudiants, notamment directement sur les campus, dans le cadre de conférences intitulées « Let’s talk about sex ! » durant lesquelles ils abordent les enjeux de santé environnementale sous le prisme des pratiques sexuelles. C’est dans ce même esprit qu’ils ont conçu et présenté en décembre 2013 “Les 7 commandements de l’éco-orgasme“. En février, ils lancent la campagne nationale « Protège tes Hormones », la première à faire le lien entre perturbateurs endocriniens et fertilité. En quatre semaines, plus de 40000 jeunes (entre 18 et 35 ans) ont répondu au questionnaire en ligne, et parmi eux, 10000 ont souhaité recevoir une série de conseils pour faire évoluer leurs habitudes de consommation.
[1] E. Carlsen et al., « Evidence for decreasing quality of semen during past 50 years », British Medical Journal, vol 305/6854, septembre 1992, p 609-613
[2] J. Le Moal et al., “Evolution de la concentration spermatique en France entre 1989 et 2005 à partir des données de la base Fivnat”, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 21 février 2012
[3] R. Slama, “La fertilité des couples en France”, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n°7-8-9, février 2012
[4] F. Suzan, “Cryptorchidies et hypospadias opérés en France chez le garçon de moins de 7 ans (1998-2008)”, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n°7-8-9, février 2012
[5] Y. Kudjawu,”Evolution nationale et variations régionales du taux de patients opérés pour cancer des testicules en France, 1998-2008”, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n°7-8-9, février 2012
[6] J. Tinggaard et al., “The physiology and timing of male puberty”, Current Opinion on Endocrinology, Diabetes and Obesity, vol. 19/3, juin 2012
Copyright © 2014 Appel de la Jeunesse, All rights reserved.
Vous recevez cette information de la part du Collectif Appel de la jeunesse.
Appel de la Jeunesse, 50 Rue des Tournelles, Paris 75003

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.