Sécurité / libertés : l’attitude de nos gouvernants est-elle honnête ?…

En observant l’actualité, en France, en Turquie, aux USA, heu… je ne peux pas dire que la démocratie se porte bien !

Heureusement qu’en parallèle la société civile fourmille d’initiatives courageuses et magnifiques.

Aujourd’hui je pousse un « coup de gueule » et je réaffirme nos valeurs.

Ca fait une semaine qu’a eu lieu cet horrible attentat à Nice, et toute ma compassion va aux familles de ces nouvelles victimes.

Mais que dire de nos gouvernants et « chefs » politiques, lesquels ont bondi sur cet événement pour essayer d’en tirer parti ? Avant même de connaître les moindres faits, ils ont qualifié l’auteur de cet attentat de terroriste, alors qu’il semble surtout un grand déséquilibré, ce n’est pas la même chose. L’un propose de fournir des lance-roquettes aux forces de l’ordre, un autre d’emprisonner tous les suspects, tous renvoient la faute sur les autres et renchérissent sur la peur, un marché éternel pour les politiciens et les assureurs. « Misère, misère… », aurait dit Coluche.

Au fait, qui a diminué les forces de l’ordre de 12 000 employés ? Qui a laissé les renseignements scindés et désorganisés ? Qui a organisé le naufrage de la justice par manque de moyens ? Qui a systématiquement défendu les intérêts des banques, des multinationales, de la militarisation et des ventes d’armes, contre les intérêts des citoyens, tout ceci nourrissant le désespoir, en particulier des jeunes ? Les mêmes !!!

Ceux qui en rajoutent dans les mesures liberticides, qui prolongent à une très large majorité l’état d’urgence qui est une solution inefficace (la preuve), qui repartent en guerre au Moyen-Orient, bref, ceux qui nous ont menés dans ce chaos…

Et au lieu d’en tirer les conséquences, ils s’accrochent à leur pouvoir avec une arrogance folle… Et ils profitent de ces drames pour rogner toujours plus nos libertés, ce qui leur permet d’interdire toutes les manifestations qu’ils veulent, tout en magnifiant les matchs de foot, bien sûr, d’assigner à résidence des écologistes qui n’ont rien à voir avec le terrorisme, et la liste est longue…

De nombreuses ONG et personnalités dénoncent ce prolongement de l’état d’urgence, tels Reporterre, la Ligue des Droits de l’Homme, L’observatoire de l’état d’urgence des Alpes Maritimes, celui de Toulouse, je les rejoins ; il est clair que la mauvaise foi règne chez nos dirigeants oligarques qui ne nous représentent plus du tout.

Nombre de médias alimentent ces torrents de peur et de haine. La Turquie avec son dictateur ne semble pas si loin.

Il est nécessaire que nous, citoyens, dénoncions avec la plus grande vigueur et nous opposions de toute notre force non-violente à cette mascarade tyrannique.

Certains de nos auteurs le font très bien, je vous invite à lire cet article sur mon blog, avec François de Bernard (auteur d’un visionnaire LA FABRIQUE DU TERRORISME, en 2008) et de Jean-Claude Paye (L’EMPRISE DE L’IMAGE). Il est important de montrer que nous ne sommes pas dupes de ces supercheries et d’entrer en résistance.

Emprise de l’image (L’)COUV-hommePOSTnumerique-wfacing site

Ensuite, en symétrique, je sais notre besoin de fraternité et de pistes concrètes alternatives à ce monde fou ;

hé bien, nous sommes là avec nos auteurs !

OSONS LA FRATERNITÉParmi notre vaste production, découvrez ce manifeste rédigé suite aux attentats de novembre 2015 à Paris : OSONS LA FRATERNITE ! Un ouvrage collectif qui affirme sous des plumes très diverses, dont certaines de premier plan, que la fraternité, la solidarité, le lien social, la culture, sont des lumières bien plus fiables pour nous mener hors du tunnel. Serons-nous capables d’un sursaut de conscience auquel François de Bernard nous invite en conclusion de son livre ?

Créatifs Culturels : l’émergence d’une nouvelle conscience (Les)Regardez également du côté des « créatifs culturels » et le livre qui vient de sortir : CREATIFS CULTURELS : L’EMERGENCE D’UNE NOUVELLE CONSCIENCE.

L’auteur met en lumière les racines historiques de cette prise de conscience sur ces valeurs, et son actualité en France de nos jours.

Donc lucidité, résistance à la dictature, et action dans des directions alternatives créatives, voilà où je vois le délicat équilibre qui, j’espère, prévaudra.

Yves MICHEL

P.S. et pensez à regarder nos nouveautés !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.