Un livre qui épingle l’enseignement du solfège en conservatoire

Article paru sur “Savoirs et connaissances”

En matière d’enseignement artistique spécialisé, l’heure a sonné pour de profondes remises en question. Face à des aides de l’Etat qui se réduisent et une volonté renforcée des élus de financer des conservatoires qui bénéficient vraiment à tous, le débat semble ouvert à tous les étages (voir notre article).

C’est aussi ce dont témoigne la publication de l’ouvrage Murielle Radault, elle-même mère d’élève, musicienne et professeur de musique. Dans son livre intitulé L’enseignement du solfège en conservatoire : un naufrage français  (éditions Yves Michel, 96 pages, 9,90 €), elle conduit l’analyse de la situation pour appeler à de profonds changements dans l’enseignement de la musique.

Pour Murielle Radault, il est devenu nécessaire de dénoncer le système actuel d’apprentissage de la musique en conservatoire qui oblige chaque enfant à subir un enseignement de solfège totalement inadapté.

En un mot, si cette professionnelle a décidé de prendre la plume, c’est pour décrire une vaste imposture qui finit systématiquement par détourner les enfants de l’essentiel : la pratique musicale. Dans bien des cas, l’apprentissage d’un instrument de musique en conservatoire est devenu un parcours du combattant.

Murielle Radault relate son expérience d’usager des conservatoires parisiens depuis plus de quinze ans. Ravie de l’enseignement instrumental, elle dresse en revanche un bilan sans concession de l’enseignement actuel du solfège : sa place excessive, son opacité, son inadaptation et sa violence découragent les vocations des enfants.

Dans bien des cas, l’apprentissage de la musique en conservatoire est devenu répulsif pour les plus jeunes. Elle propose de remédier à cette situation par l’adoption de mesures simples et facilement applicables, qui offrent la part belle à l’essentiel, c’est-à-dire la pratique musicale.

Cet ouvrage a été écrit à l’usage des parents désireux d’inscrire leur enfant dans un cursus musical, mais aussi pour les enseignants qui trouveront des propositions concrètes pour l’amélioration de la formation musicale. Redonnons leur chance à tous les enfants qui le souhaitent d’apprendre la musique dans de bonnes conditions. C’est le souhait sans cesse réaffirmé par Murielle Radault.

2 réponses

  1. Denis BAILHACHE dit :

    je viens de lire le livre de Murielle RADAULT, je l'ai trouvé très intéressant et pertinent dans son analyse de l'enseignement du solfège dans les conservatoires. Je suis moi même professeur de guitare à l'école de musique d'IFS (Calvados). Je suis affligé par les cours de solfège qui y sont donnés et par le conservatisme entretenu par de nombreux collègues compétents par ailleurs. J'aimerais participer à un groupe de réflexion sur le sujet et me mettre en contact avec les professeurs sensibilisés à cette question. Y-a t-il un moyen de contacter Murielle RADAULT ? Merci pour sa contribution dans laquelle je me retrouve pour l'essentiel.

    Bien cordialement

    Denis BAILHACHE

    06 33 27 61 41

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.