Compteurs Linky: maintenons notre vigilance !

Info à jour sur cet énorme scandale sanitaire et financier… Un dossier de l’association Next-up.

Linky_Produit_Toxique_DVD_recto_verso.jpgLinkygate actualisation du 12 06 2015 :
– Il ne fait plus aucun doute que l’affaire du Linky est exactement du même type que l’affaire de l’amiante.
Le syllogisme est parfait, on sait tout, mais on fait tout pour faire perdurer, si possible pour rendre irréversible l’installation
des Linky avant que le scandale sanitaire éclate au grand jour, ceci afin d’engranger le maximum de profits.
Résultats : dans le cas de l’amiante la France se retrouve maintenant avec plus de 20 millions de toitures amiantées
à traiter, dans le cas du Linky le chiffre sera lui plus conséquent, de l’ordre de plus de 30 millions de Linky à traiter.
– Dans le cas de l’amiante se sont les lobbies des industriels via les politiques et les autorités de santé qui ont trompé
la population, dans le cas du Linky, c’est exactement pareil, pire certaines personnes présentes dans le CPA sont
toujours en poste notamment dans les instances officielles de santé.
– Les investigations en cours font apparaitre quatre personnages politiques, des piliers et rouages de l’affaire, il s’agit
des quatre O, Gégo, Sido, Jouanno et Ségo“.
Ces personnes sont mises en exergues et impliquées dans le Linkygate, soit notamment par leurs liens souvent directs ou
indirects avec les industriels, via pour certaines des cabinets spécialisés ou par leurs aveuglements à ne rien voir et entendre.
Ségolène Royal est en eaux troubles, dans tous les cas elle ne pourra pas dire qu’elle ne savait pas.
– Dernières minutes :
1 – Certains politiques qui ont piloté le dossier du Linky au Sénat et à l’Assemblée Nationale ont commis une forfaiture en
se servant d’un rapport de 40 pages du CRIIREM commandé par le SIPPEREC, ceci pour tromper les élus de la République
sur la nocivité du Linky lors des votes aux deux chambres.
Les investigations en cours des militants actifs sur le dossier du Linkygate ont permis d’avoir le rapport de 40 pages du
CRIIREM, après analyse il n’apparait nullement en conclusions que le Linky n’est pas nocif pour la santé comme cela
a été dit aux Sénateurs et Députés par les rapporteurs, mais l’inverse.
Une Synthèse du rapport du CRIIREM va être publiée pour amener la preuve que les élus de la république ont été
explicitement trompés par les rapporteurs.
2 – Bien évidemment, plus le temps passe, comme dans l’affaire Écomouv’, en parallèle le dossier s’évente et de plus
en plus concrètement des personnes sont impliquées.
Concrètement chaque jour des personnes extérieures sont embauchées pour la pose des Linky et forcément parmi
ces personnes beaucoup ont un minimum de connaissance sur le Linky et ont la capacité d’analyser dans leurs
formations ce qui est dit par les cadres d’ERDF, notamment sur la nocivité du Linky, c’est en terme de stratégie
une nouvelle et importante source d’information pour l’organisation.
Il ressort de ces retours qu’en interne le Linky commence à ne plus pouvoir être gérée comme il se doit au sein même
de la nébuleuse structure EDF/ERDF, ce qui se traduit par un appel et une mise sous pression avec une demande
d’extériorisation médiatique de tous les industriels qui gravitent autour des smart grids.
Il est constaté une myriade d’articles de presse qui sont maintenant publiés vantant les smart grids, ceci sans passer
par la case journalistique, se sont en réalité des publi-reportages.
L’exemple récent d’Actu-Environnement (en.com) est caricatural et décrédibilise, pour faire simple, nous conseillons à
tous de bien regarder si l’apologie sur le Linky provient d’une source en .com, .net ou même en .fr, dans ce cas hormis
les grands médias, ces informations n’ont absolument aucune valeur, c’est carrément de la propagande pour le business.
– Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, indépendamment de l’atteinte à la santé et à la climatologie, le Linky sera
au mieux au final et globalement un supplément de plusieurs centaines d’euro par an sur les factures d’électricité de
tous les consommateurs voire pour certains plus de 1000 euro.
D’ailleurs avec le Linky tout est arnaque, même l’effacement puisque cela ne sera plus les consommateurs qui vont
être rémunérés de cette action, mais d’autres intervenants commerciaux et pire ensuite pour rattraper la perte calorifique,
les consommateurs vont devoir payer un supplément de consommation, un comble !
Merci de diffuser l’information.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *