Insecticides néonicotinoïdes[1] : Stop à l’intox du lobby européen de l’agriculture intensive !

Communiqué de l’association Générations Futures, qui concerne le livre du WECF: Menace sur la santé des femmes.
Menace sur la santé des femmes
” Les producteurs d’oléagineux européens agitent le spectre d’une supposée chute de la production de colza en 2015 en accusant le moratoire sur les utilisations de 3 insecticides néonicotinoïdes d’en être responsable. Générations futures réagit face à cette manipulation qui vise à semer la panique pour obtenir la levée du moratoire et décortique ce qui est une pure manipulation !!
Les faits. Le 12 décembre dernier le Copa Cogeca, organe européen de lobbying de l’agriculture industrielle auquel appartient la FNSEA, a publié un communiqué[2] visant à faire croire que le moratoire[3] sur des utilisations de 3 insecticides néonicotinoïdes décidé en 2013 serait responsable d’un effondrement totalement dramatique de la production d’oléagineux, et particulièrement de colza, partout en Europe en 2015. Il s’agit d’une tentative de manipulation de l’opinion publique et des responsables politiques afin d’essayer d’obtenir une levée du moratoire sur les néonicotinoïdes ! En effet, COPA COGECA parle d’une “baisse de la production européenne de colza en 2015, l’une des premières conséquences de l’interdiction du traitement des semences à l’aide des néonicotinoïdes”…en se basant sur des prévisions de récolte et sans apporter le moindre commencement de preuve. Démonstration !
Les chiffres. Si la production européenne de colza devrait baisser de 6.4% (selon les estimations de Copa Cogeca[4] ) entre 2014 et 2015 c’est aussi parce que la surface semée en colza a baissé de 2.4% entre ces 2 années ! Reste une baisse moyenne, faible, de 4 % de rendement conforme aux variations inter annuelles habituellement enregistrées. Ainsi le rendement par hectare de 2015 (33.8qx/ha) sera supérieur… au rendement 2013 (31.2qx/ha) pour l’Union Européenne. Mais Copa Cogeca fait une lecture sélective des chiffres pour chercher à faire peur.
Au niveau national Copa Cogeca prétend que :
• “En Finlande, une forte baisse de la surface de colza a été notifiée, contraignant certains agriculteurs à cesser la production” ! Dans les faits c’est une forte baisse de la surface semée en colza qui fait baisser la production de colza dans ce pays…alors que les rendements prévus augmentent ! Où est le rôle supposé catastrophique du moratoire sur les néonicotinoïdes là-dedans ?
• En Espagne Copa Cogeca agite le spectre d’une forte baisse de la production d’oléagineux…alors que ses propres prévisions prévoient des rendements et une production stables en 2015 !
• En Allemagne le rendement chuterait de 5.5qx/ha 2014 à 2015. Soit mais c’est parce que les rendements de 2014 étaient exceptionnels alors que le rendement atteint en 2015 sera simplement ….égal à celui obtenu en 2013, autour de 39 qx/ha, et même supérieur à celui de 2012 ( 36.9 qx/ha)[5]
• Au Royaume-Uni «une nouvelle étude réalisée par la NFU[6] prévoit …un déclin de 36% du revenu des agriculteurs en conséquence des interdictions frappant les néonicotinoïdes et des produits phytosanitaires.”. Les chiffres de Copa Cogeca sont pourtant clairs: entre 2014 et 2015 les rendements du colza vont augmenter au Royaume Uni, passant de 37 qx/ha à 40 qx/ha ! No comment !”
François Veillerette, porte-parole de Générations Futures en appelle à Stéphane LeFoll, le Ministre de l’Agriculture français : « Stop à l’intox du lobby de l’agriculture intensive européenne ! Stéphane LeFoll ne doit pas se laisser influencer par cet enfumage. Il faut au contraire qu’il fasse tout pour obtenir une interdiction pure et simple[ en Europe des insecticides néonicotinoïdes si dangereux pour les abeilles …qui, elles, apportent une contribution annuelle de 22 milliards d’euros[8] à l’agriculture européenne ! »
François Veillerette – 06 81 64 65 58 / francois@generations-futures.fr
Nadine Lauverjat – 06 87 56 27 54 / nadine@generations-futures.fr
________________________________________
[1] Ce sont ces insecticides qui sont en enrobage de semence et mis en cause dans la disparition de colonies d’abeilles
[2] https://www.copa-cogeca.be/Download.ashx?ID=1310732&fmt=pdf
[3] Il concerne 3 néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxam) interdits au niveau européen pour 2 ans et pour certaines cultures (maïs, tournesol, colza et coton). https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2013:139:0012:0026:FR:PDF
[4] https://www.lafranceagricole.fr/Download/var/gfa/storage/fichiers-pdf/Docs/2014/CopaOleagnieux.pdf
[5] Données FAO Stat : https://faostat3.fao.org/
[6] National Farmers Union : le principal syndicat agricole anglais, l’équivalent de la FNSEA !
[7] Comme le demandait la résolution du Sénateur Joël Labbé présentée et rejetée la semaine passée au Sénat : https://www.joellabbe.fr/wp-content/uploads/2014/06/Resolution_AvecSignataires-190614.pdf
[8] Selon l’ancien Commissaire européen Tonio Borg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *