La Réforme des Retraites & l'Esprit de Famille des Sarkozy: le pillage de la République!

Je mets en ligne ici ce dossier particulièrement fouillé et précis sur l’accaparement des richesses publiques par la famille Sarkozy.

Nous avions déjà connu des épisodes semblables avec la famille Giscard, mais ici c’est un nouvel épisode vraiment scandaleux. Le président Sarkozy et sa famille atteignent un record de cupidité et de mensonge. Nous nous devons de réagir, interpeller nos élus et poser tous les actes qui nous sembleront appropriés pour stopper ce pillage. La conclusion qui s’impose est la destitution du président de la République et sa mise en examen.
Déjà Thierry BRUN, journaliste à POLITIS, avait écrit un article dans ce sens, que je vous invite à lire: Sevriena, l’entreprise sarkozyste de démolition des retraites.  En effet, c’est bien la retraite par répartition qui est mise en danger, à l’inverse des discours lénifiants que l’on entend !
Mais découvrez ici par exemple que certaines catégories de fonctionnaires ont dû résilier leur mutuelle pour adhérer à une nouvelle… laquelle est dirigée par un frère Sarkozy !!!
Allez, je vous laisse découvrir ce dossier réalisé par un simple citoyen qui a patiemment récolté des données publiques que tout un chacun peut vérifier: merci à lui pour ce travail !
Faites le circuler, je le mets aussi en pièce jointe.
Yves MICHEL
” Le gouvernement français actuel et ses “acteurs” principaux m’ont interpellé par tant de détermination, pour ne pas dire d’obstination, à l’égard des réformes sociales que j’ai voulu en savoir un peu plus sur la démarche “altruiste & philanthrope” qui les anime ! Ou comment tenter de sauver le modèle capitaliste envers et contre tout !
Si vous l’estimez utile, n’hésitez pas à transmettre ce dossier à votre carnet d’adresse afin de partager avec le plus grand nombre ces élans de générosité dés-intéressés de l’action “gouverne-mentale”.
Je vous souhaite une lecture et une compréhension éclairées !
Amicalement, Christian
Le Sénat a adopté vendredi 22 octobre 2010 en début de soirée le projet de loi de réforme des retraites par 177 voix contre 153, alors que le mouvement de contestation sociale contre le texte se poursuit.
Le Sénat a adopté le projet de réforme des retraites

Trois frères et un (gros) gâteau, ou les recettes de santé de la famille Sarkozy

le 7 Octobre 2010: C’est le conte compte de fée des frères Sarkozy !
Notre Président, Nicolas est en charge de l’exécutif, Guillaume est à la tête d’un des plus gros groupe d’assurance santé et le dernier François sert les intérêts des laboratoires. Si ça ne s’appelle pas un conflit d’intérêt, je me demande ce que c’est… !!!
(Note Perso) Mais c’était sans compter le 4ème, Olivier Sarkozy, le demi-frère qui copilote depuis avril 2008 l’activité mondiale de services financiers de Carlyle Group. ( voir à la fin du Dossier )
Trois frères et un gâteau, ou les recettes de santé de la famille Sarkozy
le 30 Septembre 2010
… Alors que le déficit prévisionnel de la Sécurité Sociale a été annoncé cette semaine et qu’une diminution des remboursements est d’ores et déjà au programme, il est temps de se pencher sur le secteur de la santé, de comprendre son fonctionnement, et surtout d’en connaître les acteurs…
Les 3 Frères Sarkozy – le 30 Sept. 2010
Ça aide bien, dans la vie, d’avoir un frère chef de l’Etat du genre de Nicolas Sarkozy ! « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation », écrit Médiapart : Guillaume Sarkozy, patron de Malakoff Médéric, est en train de monter, avec la complicité de l’Elysée, un fonds de pension à la française !
Comment les deux frères Guillaume Sarkozy et Nicolas Sarkozy, travaillent ensemble pour pomper l’argent des français, ou petits arrangements rentables

Le groupe Malakoff Médéric

Pour vous donner une idée du poids de Malakoff Médéric, c’est le n°1 des groupes paritaires de protection sociale, n°2 de la retraite complémentaire et n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance). Le groupe est né de la fusion des groupes Malakoff et Médéric le 30 juin 2008. Dès le 1er Juillet, le président de Médéric cède sa place pour laisser seul au commande du groupe, le président de Malakoff. Ce dernier est loin d’être un inconnu : au Medef de 2000 à 2006, il a aussi été le vice-président de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance-Maladie) de 2004 à 2005. Autant dire que le bonhomme a du réseau. Son nom ? Guillaume Sarkozy.

La Complémentaire Retraite

La réforme des retraites qui fait tant de bruit en ce moment ne se limite pas qu’au simple report de l’âge légal de départ. Plusieurs amendements, non pas de l’opposition mais de la majorité, vont favoriser le développement des PERCO (plans d’épargne collectifs pour la retraite) et PERP (plans d’épargne-retraite populaire). Ces dispositifs ne sont autres que des fonds de pension… oui vous savez, comme les fameux fonds de pension Américains qui spéculent sur les marchés boursiers et dont on connaît pourtant les dangers. Et bien les PERCO et les PERP vont être étendus aux PME, vont pouvoir être financés par le rachat des RTT. D’un côté, la prise en charge du système par répartition s’appauvrit, de l’autre les possibilités de capitaliser pour la retraite se développent.

Guillaume Sarkozy

Qu’est-ce que le groupe Malakoff Médéric ? Qui le dirige ? Comment cet acteur très puissant du secteur de l’assurance tisse sa toile ? Comment Malakoff Médéric profite des réformes politiques ?
Le Groupe Malakoff Médéric – Le 15 Octobre 2010
Selon Médiapart, la réforme “va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition” et sera donc “propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près”. Parmi les opérateurs privés d’ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.

Des alliés puissants

“Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille”, écrit Médiapart, “l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation”. Le site ajoute : “Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile.”

Guillaume Sarkozy, Futur Bénéficiaire de la Réforme des Retraites – le 14 Oct. 2010

Groupe Malakoff Médéric – Télécharger le Rapport d’Activité Année 2009 (.pdf )

Retraite, fonds de pension : danger !

Alternatives Economiques – n° 159 – mai 1998
“Attention à vos retraites investies en action”, prévient Patrick Artus (en mai 1998), directeur du service de la recherche à la Caisse des dépôts et consignations, dans une étude récente de cet organisme sur l’évolution des marchés financiers. Sous l’impact de l’évolution démographique, “les cours boursiers vont progressivement reculer à partir de 2005”. Si même les spécialistes l’affirment, les politiques vont finir par le croire et cesser d’imaginer que l’essor des fonds de pension est une recette miracle pour prémunir les futurs retraités contre l’évolution démographique.
Patrick Artus est directeur de la recherche de Natixis, directeur des études économiques de la Caisse des dépôts et consignations, professeur à l’Ecole polytechnique et professeur associé à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne.
Les livres de Patrick Artus sur Amazon.fr

Les fonds de pension au secours de la croissance ?

Alternatives Economiques – n° 121 – novembre 1994
Assurer un meilleur financement à l’économie française et donc une plus forte croissance, tel est l’argument avancé par le partisans des fonds de pension pour justifier leur création. Résultat non garanti.
Pour comprendre les enjeux du débat actuel sur les fonds de pension, il faut revenir au milieu des années 80, quand le gouvernement français, décide de libéraliser le système financier français, afin de le rapprocher du modèle anglo-saxon. L’idée était alors que le processus de globalisation financière en cours était inexorable et qu’il valait mieux l’anticiper pour en tirer bénéfice, notamment en assurant l’essor de la place financière de Paris. Le développement français de l’après-guerre s’est en effet effectué dans un cadre très peu financiarisé. La mise en place de la Sécurité sociale (assurance-maladie, assurance-retraite) prend la forme de régimes qui échappent au contrôle du secteur privé.

La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)

Malakoff Médéric, cheval de Troie des fonds de pension en France ? Mis en cause la semaine dernière par le site Médiapart, le groupe dément vouloir tirer profit de la réforme des retraites pour favoriser un système par capitalisation.
Malakoff Médéric s’estime injustement attaqué – le 22 Oct. 2010
Le Groupe de Protection Sociale Malakoff Médéric Réaffirme son Attachement à la Retraite par Répartition – Communiqué – Paris, le 21 octobre 2010
Sevriena, une nouvelle société d’assurance spécialisée dans la retraite par capitalisation, créée par Guillaume Sarkozy, entend bien profiter de la réforme des retraites. Histoire d’une opportune naissance destinée à rafler un juteux pactole compris en 40 et 110 milliards d’euros.
Le recul de la retraite par répartition depuis les premières grandes réformes, qui ont commencé dans les années 1990, s’est accompagné de la mise en place progressive des fonds de pension ” à la française ” qui sont un enjeu de taille pour les compagnies d’assurance et le capital financier. Laisser un champ de plusieurs centaines de milliards hors des marchés financiers leur est insupportable. Sevriena se chargera de récupérer cette manne.
Le projet adopté le 15 septembre à l’Assemblée nationale va favoriser le développement du système par capitalisation et dynamiter l’actuel principe de répartition.
Peu de citoyens en seront informés : les dernières pages du projet de réforme des retraites adopté le 15 septembre à l’Assemblée nationale contiennent un ” titre V ” entièrement consacré à la Retraite par Capitalisation [1]. En France, les Fonds de Pension ont pris le nom d’” épargne retraite “, sans doute pour rassurer les salariés.). Certes, ce n’est pas le cœur de la réforme, mais dans cette partie du projet de loi nommée ” Mesures relatives à l’épargne retraite “, l’article 32, de cinq pages, va profondément modifier la réglementation du système de capitalisation, selon les spécialistes de l’épargne retraite.
[1] Dans un système de retraite ” par répartition “, on prélève des cotisations sociales qui sont immédiatement reversées aux retraités. Dans un système ” par capitalisation “, l’épargne individuelle est placée dans des institutions financières (fonds de pension, compagnies d’assurances…)
L’autre Sale Coup de la Réforme des Retraites – Jeudi 23 septembre 2010
Retraite par répartition
Le Groupe Malakoff Médéric entre au capital de LVL Médical Groupe – le 21 Oct. 2009
Projet de regroupement des activités d’épargne retraite et d’épargne salariale de CNP assurance, de Malakoff Médéric et de Quatrem – Mars 2009
Le groupe Malakoff Médéric a acquis le 17 novembre 2008 auprès de Batipart 1 713 293 actions Korian dans le cadre du protocole d’accord conclu le 15 septembre 2008, modifié ce jour.
Le Groupe Malakoff Médéric détient plus de 10% du capital et des droits de vote de Korian – le 18 Novembre 2008
Le Groupe Korian

François Sarkozy Vice-Président du Conseil de Surveillance de BioAlliance Pharma

Communiqué de Presse: BioAlliance Pharma annonce la nomination de François Sarkozy au poste de vice-président du conseil de surveillance. Ce professionnel de l‘industrie pharmaceutique apporte son expérience internationale et opérationnelle à la société biopharmaceutique
Paris, le 5 janvier 2006
BioAlliance Pharma (Euronext Paris : BIO), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de produits destinés à maîtriser la résistance aux médicaments ciblant le cancer, le VIH et les maladies infectieuses et opportunistes, annonce aujourd’hui la nomination de François Sarkozy au poste de vice-président et membre indépendant de son conseil de surveillance. Le Dr Sarkozy occupe actuellement un poste d‘associé au sein d‘AEC Partners, une société de conseil dans le domaine pharmaceutique basée à Paris…
François Sarkozy a abandonné la pratique de la médecine pour se consacrer à l’industrie pharmaceutique (principalement orientée vers la gériatrie) depuis 2001. Ainsi, il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et est devenu le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement.
BioAlliance Pharma
Pierre-Olivier Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Olivier Sarkozy,
Olivier Sarkozy (demi-frère de Nicolas Sarkozy), qui copilote depuis avril 2008 l’activité mondiale de services financiers de Carlyle Group.
Carlyle, géant new-yorkais du private equity (76 milliards de dollars en gestion), vient d’engager Pierre-Olivier Sarkozy. Ce dernier était précédemment co-patron de FIG Investment Banking, une division du suisse UBS. Chez Carlyle, il deviendra, dès le mois d’avril, co-head et managing director du Global Financial Services Group…
Un Sarkozy (Olivier) chez Carlyle, l’autre (Nicolas) décore Albert Frère (homme d’affaires et milliardaire belge) : y a-t-il un lien ? Jeudi 06 mars 2008 à 17h51
Olivier Sarkozy au Carlyle Group
Le groupe détiendrait 52 milliards d’euros d’actifs répartis dans 60 fonds, soit 774 transactions réalisées depuis 1987. Son portefeuille immobilier est estimé à 20,3 milliards d’euros, dont 8,6 milliards investis en Europe (France, Italie, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Danemark et Finlande).
Pour rappel, le groupe a ou a eu parmi ses membres actifs l’ancien Premier ministre britannique John Major, James Baker, ancien secrétaire d’État américain, George Bush père, ancien directeur de la CIA et ancien président des États-Unis, Frank Carlucci, ancien directeur de la CIA et secrétaire à la Défense américain, Karl Otto Pöhl, ex-président de la Bundesbank, la famille Ben-Laden et plusieurs chef d’État et de gouvernement.
Le Groupe Carlyle – Société d’investissement américaine fondée en 1987
Le Groupe Carlyle n’est pas coté en Bourse et n’a de comptes à rendre qu’à ses 550 investisseurs – milliardaires ou fonds de pension. Carlyle gère aujourd’hui 18 milliards de dollars, placés dans les secteurs de la défense et de la haute technologie (biologie notamment), le spatial, l’informatique liée à la sécurité, les nanotechnologies, les télécommunications. Les entreprises qu’il contrôle ont pour caractéristique commune d’avoir pour clients principaux des gouvernements et administrations. Comme la société l’a écrit dans une brochure : ” Nous investissons dans des opportunités créées dans des industries fortement affectées par des changements de politique gouvernementale.”
Article d’Eric Leser – L’Empire Carlyle – paru dans le Monde Edition du 30 Avril 2004
le Monde ( abonnés seulement )
l’intégralité de l’article à https://www.jp-petit.org/Geopolitique/empire_carlyle.htm
Autre détail intéressant, le groupe Carlyle n’est pas coté en bourse, et cela présente plusieurs avantages. Hors du circuit boursier, Carlyle n’est pas obligé de divulguer à la Security Exchange Commission (la commission américaine chargée de veiller à la régularité des opérations boursières ; l’équivalent de la COB en France) le nom des associés, des actionnaires, pas plus que leurs parts respectives. Cela permet également de dissimuler les détails des opérations gênantes !
Le groupe Carlyle : entre Bush et Ben laden
Mais là où Carlyle, aujourd’hui l’un des plus grands fonds d’investissement de la planète, sent le soufre, ce n’est pas tant dans l’embrouillamini de ses opérations tentaculaires, que dans la terrible image qui lui colle à la peau malgré des tonnes de dénégations: un membre de la richissime famille saoudienne de Ben Laden fut un de ses actionnaires, à hauteur de quelques millions de dollars, de l’argent de poche.
Mais le fonctionnement de Carlyle reste le même: la façade est brillante, les grands noms apportant caution et image de transparence mais les opérations sont souvent opaques, parfois impénétrables, au point que certains n’hésitent pas à qualifier Carlyle de “banque de la CIA “. ” On ne sait jamais réellement pour qui Carlyle achète et à qui les technologies vont servir (….) Le fonds investit toujours dans des technologies duales, c’est-à-dire pouvant avoir une finalité civile ou militaire”, a commenté Pascal Dallecoste, chercheur au laboratoire de recherche de l’École de guerre économique.
La Pieuvre Carlyle ou quand la Famille Bush cotoyait celle de Ben Laden

Et, quelques cerises sur le Gâteau !!!

Création du Pôle Emploi la bonne affaire de Guillaume Sarkozy – par Gérald Andrieu Mardi 20 Janvier 2009 à 07:00
Le Plan Alzheimer de Nicolas, Guillaume et François Sarkozy
Sarkozy et Sanofi Aventis avaient prévu la grippe mexicaine ou presque
La liste des patrons nommés par Nicolas Sarkozy
Travailler Plus pour Gagner Plus !!! Mais on ne nous dis pas tout … !!!
Le mal n’est certainement pas là ou certains veulent nous le faire croire !
La vérité est Ailleurs !
“ Le monde est dangereux à vivre, non à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.” Albert Einstein.
Il est grand temps de se réveiller et de cesser de prendre les échos déformés des médias pour paroles d’évangile !!!
Je vous invite vivement à lire : le Discours du 23 Septembre 2010 de Mahmoud Ahmadinejad Président de la République islamique d’Iran à la 65ème Assemblée Générale de l’ONU.
Nicolas Sarkozy   Guillaume Sarkozy        François Sarkozy        Pierre-Olivier Sarkozy
+++ La Réforme des Retraites l’Esprit de Famille des Sarkozy – Dossier Complet +++

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.