Lancement d'alertes: enseignements et perspectives

 La revue Les périphériques vous parlent, en partenariat avec l’association Adéquations annoncent :

Un cycle de 5 séminaires pour tout public sur le thème : Lancement d’alertes, enseignements et perspectives.

Ces séminaires, avec la participation de lanceurs et lanceuses d’alerte, se tiendront au Palais du Luxembourg à Paris de janvier à décembre 2014. Ils visent à sensibiliser et à informer sur les enjeux du lancement d’alerte afin d’apporter des outils pratiques et les connaissances utiles pour répondre à la nécessité d’une vigilance citoyenne. Les scandales sanitaires, environnementaux et financiers des dernières décennies seraient restés inconnus du public si des citoyens et citoyennes ne les avaient pas révélés. Le lancement d’alerte face au pouvoir grandissant de l’industrie, de l’agriculture intensive, de la technoscience, exprime ainsi l’utilité cruciale de l’implication citoyenne sur des questions qui engagent le bien commun.

Une conférence-débat inaugurale aura lieu le lundi 27 janvier 2014 de 13h30 à 19h au Palais du Luxembourg à Paris, salle Monnerville, avec la contribution de nombreux intervenants et intervenantes.

Télécharger le programme : L’entrée est gratuite, mais la réservation est indispensable (les places étant limitées, veuillez remplir la fiche d’inscription)
Télécharger la fiche d’inscription

Thématiques des quatre séminaires suivants

• 27 mars 2014 – Identification et évaluation du risque, et lancement de l’alerte.
• 13 mai 2014 – Identifier les acteurs industriels, politiques et scientifiques concernés par l’alerte. Définition des choix stratégiques.
• Octobre 2014 (date à préciser) Réagir à la contre-offensive des lobbies industriels et financiers.
• Décembre 2014 (date à préciser) Etat de la législation sur la protection des lanceurs d’alerte et de la population.

* * *

Pour information : Les périphériques vous parlent diffuseront en janvier 2014 une réalisation audio en téléchargement gratuit sur le web : « Introduction au lancement d’alerte, réponses à 14 questions ».

Voir cette lettre d’information sur le site lesperipheriques
Gérez votre abonnement à la lettre d’information
Mailing-list powered by NewsletTux

 Ce cycle propose de faire le pont entre l’expérience des personnes ayant lancé des alertes et l’ensemble des citoyens qui, avec la nouvelle législation, vont pouvoir exercer leur devoir d’alerte avec quelques protections contre les représailles, tout en plaçant les gouvernements face à leurs responsabilités avec de plus grandes chances de retenir leur attention
Ce contexte inédit, accru par l’accumulation des risques chimiques et physiques dans notre environnement quotidien, ainsi que par la dérégulation liée à la mondialisation de la finance, par l’intensification du lobbying industriel et de l’affairisme, appelle logiquement l’émergence d’une culture de l’alerte.Alors que l’inertie des responsables politiques apparaît de plus en plus coupable face à la multiplication des scandales (sanitaires, environnementaux, financiers…), et que les cercles d’experts sont mis en cause pour leur manque d’indépendance, le savoir faire citoyen à partager ne cesse de grandir, aussi bien en matière d’identification des risques ou dérives que de démarche pour s’en protéger et les neutraliser à la source.

Dans cette période pleine d’aspiration où les citoyens prennent conscience qu’ils doivent affirmer leur rôle dans l’expertise et la prise de décision démocratique, y compris dans les choix technologiques, scientifiques et éthiques, la mise en culture de l’alerte est devenue incontournable.

Pour ne prendre que l’exemple de la santé publique, des disciplines comme la toxicologie, l’épidémiologie et la prévention en général n’y perdront rien, bien au contraire. Le temps est venu pour les scientifiques et les acteurs traditionnels de l’expertise d’ouvrir l’éventail de leurs interlocuteurs au-delà des représentants industriels et politiques.

Inscription indispensable
fiche sur notre site : www.lesperipheriques.org

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *