Le débat sur le "revenu d'existence", par François PLASSARD

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. marie dit :

    bonjour,
    oui, c'est bien mais encore un peu lourd
    personnellement, j'aime bien la réalité vécue à Marinaleda http://fr.wikipedia.org/wiki/Marinaleda
    j'ai eu l'occasion de croiser son maire à qui j'ai offert un …sol-violette ;-))

  2. Daniel Maniscalco - dit :

    L'€VA que je lance comme monnaie libre d'échange et de service, complémentaire à la devise existante que nous utilisons chaque jour est une application du revenu d'existence, un revenu de base.
    En effet, un député sortant m'a confirmé que les revenus des ménages étaient "décorellés" du travail et représentaient comme en Allemagne qu'une partie des ressources financièrss des particuliers (en 2000, en Allemagne, dans le film sur le revenu d'existence, cela correspondait à 49% pour les revenus de transfert et 41% pour les revenus du travail).
    Cela devrait être dans les mêmes propositions aujourd'hui, voire plus pour les revenus de transfert. Le député à qui j'en ai parlé pense que cela est toujours valide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *