Médicaments inutiles ou dangereux : Stop aux conflits d'intérêt dans les instances officielles de santé

Nos médicaments sur ordonnance

Chères amies et chers amis,

Trois mois après la sortie du Guide Des 4000 Medicaments Utiles, Inutiles Ou Dangereux, par les Professeurs Even et Debré, il ne se passe toujours rien au niveau des pouvoirs publics !

S’il-vous-plait, aidez-moi à empêcher que ce scandale soit enterré. Signez et faites signer autour de vous notre grande pétition contre les conflits d’intérêts entre l’administration et l’industrie pharmaceutique.

Voici le lien à faire circuler autour de vous : https://www.ipsn.eu/petition/petition.html

Cela va bientôt faire un an que la loi sur les conflits d’intérêts entre l’administration et l’industrie pharmaceutique, le fameux « sunshine act » à la française, a été votée. Des députés de gauche comme de droite ont soutenu ce texte prometteur. Mais aujourd’hui, douze mois plus tard, on attend toujours les décrets d’application sur cette loi !

Aujourd’hui comme hier, les experts qui autorisent les médicaments peuvent être rémunérés par les laboratoires pharmaceutiques sans que personne ne puisse surveiller ces mouvements d’argent.

Je vous demande donc, une fois encore de transmettre ce message à tous vos contacts.

N’hésitez pas à leur rappeler l’importance des enjeux ! Mettre fin aux conflits d’intérêts entre l’industrie pharmaceutique et l’administration permettrait d’éviter des dizaines de milliers d’accidents chaque année liés à la prise de médicaments inutiles ou dangereux.

Un grand merci !

Avec tout mon dévouement,   Augustin de Livois

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

                                    Monsieur le Président de la République,

Les médias font état de près de 2000 morts dans l’affaire du Médiator.

Un livre récent co-écrit par les professeurs de médecine Philippe Even et Bernard Debré explique que 26 % des médicaments sont à risque et 5 % sont dangereux.

De graves accusations de corruption pèsent sur les administrations de santé autant en France qu’au sein de l’Union européenne.

Les experts qui autorisent la mise sur le marché et le remboursement des médicaments doivent être rigoureusement indépendants de l’industrie. Nous citoyens et patients, refusons que nos fonctionnaires soient rémunérés par les cadeaux des grands laboratoires !

C’est pourquoi je vous demande instamment de :

1/ Diligenter une enquête avec l’Assemblée Nationale pour faire un audit complet des médicaments à risque sur notre territoire

2/ Adopter les décrets relatifs à l’application de la loi du 29 décembre 2011 pour la transparence des relations entre les experts ou décisionnaires de l’Afssaps (l’Agence du médicament) et l’industrie pharmaceutique.

3/ Faire adopter un règlement européen pour assainir l’Agence européenne du Médicament de Londres.

C’est à ce prix que nous pourrons restaurer la confiance et la sécurité dans un domaine aussi important que la santé publique, qui nous concerne tous.

Veuillez agréer Monsieur le Président de la République, mes salutations respectueuses.

(1) https://sante.lefigaro.fr/actualite/2010/12/17/10611-mediator-etude-evoque-1000-2000-deces

(2) Devenue ANSM

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – 253A Chaussée de Wavre – 1050 Bruxelles

www.ipsn.eu Association sans but lucratif conforme à la loi du 27 juin 1921.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *