OGM: l'actualité du réseau Semences Paysannes

Le Bulletin “Ce que l’on ne vous dit pas sur les OGM” n’°28 Février-Mars-Avril 2010.
Sommaire Bulletin n 28 Février-Mars-Avril 2010
Les doigts dans la porte, p 2
Mr Barroso a dit que son premier mandat a “été pourri” par la question des OGM. Entre le scandale du transfert de l’ancienne directrice du Panel Scientifique sur les Organismes Génétiquement Modifiés au sein de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA, ou EFSA en anglais) chez Syngenta, et la non-réponse de l’AESA à une question cruciale, Mr Barroso peut être assuré que son second mandat sera aussi, sinon davantage, “pourri” par la question des OGM …
La fin du mirage des cultures GM, p 3
Une étude, « International trade and the global pipeline of new GM crops » (in Nature Biotechnology-2010), d’A. Stein et E. Rodriguez-Cerezo, du Centre de Recherche de la Commission Européenne (JRC) et de l’Institut d’Etudes de Prospective Technologique de Séville (Espagne) a recensé les prospectives pour le commerce de nouveaux OGM dans les années à venir. On y décèle une tentative désespérée mais peu convaincante pour rassurer les investisseurs. Les OGM sont aujourd’hui ingérables pour le commerce.
Convergence des technologies, p 4-5
Il devient  urgent de savoir ce que peut produire la convergence technologique, qui la produira, au profit de qui et dans quel but. Dans un article intitulé « Quand les technologies convergeront », Jean-Pierre Dupuy expose les avancées des nanotechnologies de l’information et de la communication et prévient que la maîtrise de la technoscience est illusoire: “La technoscience qui se profile vise la non-maîtrise”
GRS: le soleil leur a tapé sur le ciboulot ! , p 6
Un groupe de scientifiques, enhardis par l’absence de résultats de la Conférence de Copenhague, « souhaite procéder à des expérimentations sur des technologies de géoingénérie controversées” selon ETC Group. Réfléchir une portion des rayons du soleil à l’aide d’aérosols n’est plus un sujet de BD mais une démarche en cours de réalisation …si on laisse faire leurs promoteurs.
L’écotechnologie ou la science au service de l’homme, p 7
L’écotechnologie véritable, et non son erzatz, peut apporter des réponses aux problèmes réels. Le tout est que les pouvoirs mondiaux qui maîtrisent les secteurs de l’eau et de l’énergie cessent d’empêcher son développement. En formant dés aujourd’hui nos enfants aux concepts nécessaires à son essor, nous leur donnons les moyens de subvertir l’hégémonie de ces pouvoirs et de fabriquer des réponses aux défis qu’ils devront affronter.
La palme de l’indécence aux “huiles” Bolloré-FNSEA, p 8-9
Un producteur d’émission et un journaliste de France Inter, une photographe, une animatrice radio, tous accusés en procès de “diffamation publique” par Bolloré, pour avoir fait leur travail : dire ce qu’il en est au Cameroun dans les palmeraies à huile dont Bolloré tire grand profit. Les écologistes accusés “d’arrogance, de sectarisme et de mépris” par le président de la FNSEA, en présence de Bolloré, pour avoir dit ce qu’il en est des OGM, des plantes mutées, etc… dont il tire grand profit. Au royaume de l’irresponsabilité, les jours des petits rois sont comptés…
OGM: les agriculteurs US pris en otage, p 10
La télé s’emploie à marteler l’axiome “prise d’otages = Al Quaïda ou autre supposée organisation islamique”. Est-ce que cela sert à masquer d’autres prises d’otages bien plus conséquentes ? Ainsi celle des agriculteurs US par Monsanto et consort. Aux USA, les agriculteurs réalisent un peu tard dans quoi ils ont été embarqués par ceux qui les incitaient—au nom du progrès– à laisser s’implanter les OGM et leurs sinistres promoteurs.
Les lanceurs d’alerte dans le collimateur, p 11
Maître Marie-Laure Lambert-Habib, maître de conférence au Centre d’Etudes Juridiques de l’Urbanisme, directrice du master « Droit de la protection de l’environnement – Territoires méditerranéens » de l’Université Paul Cézanne à Aix en Provence a publié un article « Liberté d’expression et risques contentieux » dans le N° 173 de la revue Droit de l’Environnement –Novembre 2009. Elle note que  la multiplication des poursuites contre les associations ou leurs militants « finissent par ressembler à une véritable stratégie. », assimilable à de l’intimidation.
“Semences, vos papiers !”, p 12
Dans le plus grand secret, après trois ans de négociations, un accord international anti-contrefaçon (ACA ou ACTA en anglais) est en train d’être finalisé. Le chapitre de cet accord sur les “Mesures aux frontières” donne un aperçu des dispositions et procédures légales dont pourraient bénéficier les multinationales, aux frais du contribuable, pour assurer leur hégémonie commerciale. Les petits producteurs de semences ont vivement intérêt à se pencher de près sur ces textes…
“On ne peut pas simplement tirer un trait”, p 13-14
Au milieu des années 80 le cinéaste Bernhard Sinkel a rouvert un chapitre sombre de l’histoire de l’industrie allemande et consacré un téléfilm en plusieurs épisodes à l’entreprise d’assassins IG FARBEN dont BAYER a été cofondateur. Ce film existe désormais en DVD. Ce film décrit entre autre la collusion entre IG FARBEN et la US STANDARD OIL, l’étonnante légèreté des peines infligées aux dirigeants d’IG FARBEN au procès de Nuremberg, le fait qu’ils ont largement contribué depuis à la construction économique de la RFA.  Il souligne la puissance actuelle de firmes telles que BAYER, BASF, ou encore HOECHST (aujourd’hui SANOFI-AVENTIS), ex-composantes d’IG FARBEN. Neuf heures de visionnage, est-ce trop long pour comprendre comment le pouvoir nazi n’a jamais été éradiqué -comme le prétendent les manuels scolaires d’histoire- et a continué à oeuvrer au sein de l’Europe et du monde ? Pour comprendre ce qu’il y a derrière l’industrie des biotechnologie et de la pharmacie ? C’est en tout cas certainement l’avis de France Television qui ne l’a pas diffusé…
Les médicamenteurs, p 14
Les liens étroits entre les laboratoires pharmaceutiques et les autorités politiques pourraient servir de base à de multiples polars tant ils sont ténus et légions. Stéphane Horel, auteur du film “Les médicamenteurs” apporte des éléments vérifiables pour tracer les intrigues.
L’UMP entrave les commissions d’enquête sur la Grippe A
Les commissions d’enquête sur la gestion de la grippe A, issues de l’Assemblée et du Sénat, n’ont, pour l’UMP “pas lieu d’être”. A tel point, que forcé d’admettre leur existence, en vertu du droit pour les groupes minoritaires de les demander, le groupe UMP a fait des pieds des mains pour parvenir à en contrôler le contenu. Que craint donc le groupe UMP ? La vérité ?
Persécution des éleveurs, p 15
Les éleveurs qui refusent de vacciner contre la FCO subissent une véritable persécution. Les intérêts de l’industrie pharmaceutique sont-ils définitivement l’alpha et l’oméga de la politique sanitaire en France ? Ou les français viendront-ils soutenir les éleveurs-refuseurs en nombre si impressionnant lors des manifestations et procès à venir que les pouvoirs publics devront revoir leur copie ? La réponse dépend de vous.
Bonne lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.