Ras la pub ! Procès des déboulonneurs

22.02.2013 – Relevé sur le site de France Culture. Eric Chaverou © RF

Lundi prochain, 6 militants du Collectif des déboulonneurs seront au Tribunal de Grande Instance de Paris pour répondre de « barbouillage de panneaux publicitaires et refus de prélèvement d’ADN ». Un 19ème procès au niveau national au moment où de nouvelles formes de lutte anti pub naissent. Des mobilisations citoyennes, dans la rue comme dans le métro.

 L’olivier l’a emporté contre le panneau publicitaire !

La victoire provisoire de la rue Olivier Métra marque une seconde mobilisation citoyenne aboutie à Paris, quelques mois après celle de la rue Demarquay (10e).

Tout a commencé cette fois un lundi à 8h. Jean-Messaoud Raiche découvre l’installation imminente dans le jardinet privé sous sa fenêtre d’un panneau de 4×2 m (8m2, écoutez diaporama sonore). Sans que le bailleur, la Régie Immobilière de la Ville de Paris, n’ait prévenu les locataires.

Ils décident très vite de créer un collectif, appellent à l’aide plusieurs associations, dont la voisine Résistance à l’Agression Publicitaire, et plantent un olivier à la place de 3 lauriers déjà arrachés. Et cette rue populaire du XXe arrondissement s’agite.

Un peu plus de 800 signatures sont recueillies, notamment en ligne, et Catherine Nyeki, artiste multimédia, réagit par une oeuvre de circonstance. L’adjointe au maire de Paris chargée du Patrimoine, Danièle Pourtaud, évoque un panneau légal. Et le quincailler voisin l’attendait lui plutôt d’un bon oeil pour récupérer qui sait une clientèle de plus en plus rare.

Mais face à la mobilisation, la RIVP plie et l’implantation vient d’être suspendue.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *