Répression administrative de l’universitaire Vincent PAVAN

Vincent Pavan, universitaire à Aix en Provence, mathématicien et statisticien, est suspendu pendant un an avec diminution de son salaire de moitié ; procédure accélérée. Une sanction très lourde et infondée. Juste de la répression pour avoir posé certaines questions dérangeantes…

Ecoutez son interview ici

Les valeurs de l’université sont bafouées. Le Dr. Pavan et des collègues ont mis en question le récit du gouvernement sur la crise sanitaire, l’effet des masques et les effets secondaires de la vaxination. Je vous incite vivement le plus grand nombre possible de vous manifester, d’une part auprès du président de l’université, et aussi auprès des médias pour dénoncer ce scandale absolu !

Pour defendre Vincent PAVANYves MICHEL

Copie du message de Philippe Derudder : En cette rentrée qui semble si calme, les professionnels les plus engagés pour défendre la vérité et l’intérêt général se voient lourdement sanctionnés : après Didier Raoult, Christian Perronne et d’autres, c’est maintenant au tour de Vincent PAVAN, enseignant chercheur en mathématiques et Président de Réinfo Liberté (qui a organisé la campagne d’affichage à Toulouse notamment).

La sanction de l’Université d’Aix-Marseille est tombée: une suspension d’un an, assortie de la privation de la moitié de son salaire.

Pour soutenir Vincent PAVAN vous pouvez écrire courtoisement au Président de l’Université d’Aix-Marseille, Eric Berton: Site de Pharo – 58bd Charles Livon – 13 284 Marseille Cedex 07 ou par mail à eric.berton@univ-amu.fr

Voici à toutes fins utiles le message que je lui ai adressé:

Monsieur le président de l’université

Je ne ferai pas preuve d’originalité; je me borne à relayer (en pièce jointe)une lettre qui vous a été envoyée, car j’en partage complètement le contenu.

Un vent malsain souffle sur notre société depuis de début de la crise sanitaire. Tout avis mettant en cause la doxa est soit ignoré, soit ridiculisé, soit étiqueté “complotiste” et conduit à l’application de sanctions d’une dureté totalement illégitimes et disproportionnées.  Le milieu universitaire aurait pu être le garant d’une pensée critique constructive, permettant de poser un regard plus serein et éclairé sur les évènements, en favorisant justement la controverse afin qu’une vison plus équilibrée des choses puisse se traduire par des mesures plus pertinentes et consensuelles

Mais il semble que vous ayez oublié cette mission essentielle de l’université et que vous vous laissiez engloutir dans cette dérive totalitaire de la pensée unique.

J’espère que ce n’est qu’un moment d’égarement sur lequel vous allez revenir rapidement
Bien cordialement, Philippe DERUDDER
***********

D’autre part, un autre événement de censure, ici avec une garde à vue de 24 h : À l’occasion de la sortie de ses deux derniers livres, Éric Verhaeghe, ancien haut fonctionnaire, essayiste, journaliste, fondateur du Courrier des stratèges est ici interviewé sur la chaîne “Ligne droite” en compagnie de Jean-Louis Tremblais, journaliste au Figaro

Je n’en dit pas plus si ce n’est que ça vaut le coup de l’écouter : https://www.youtube.com/watch?v=dlcJxbSvogk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.