DANONE : une rumeur sur les probiotiques

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. Danone&Vous dit :

    Bonjour,
    Vous citez ici une rumeur dont l’auteur N’EST PAS le professeur Didier Raoult… mais une personne employée au service de maintenance d’un hôpital en Suisse. Ce message a circulé durant l’été 2010, avant d’être rejeté par l’hôpital employant son auteur (http://www.hug-ge.ch/_library/pdf/communique_octobre_2010.pdf ) et par Hoaxbuster (http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/probiotiques-et-obesite ), première source francophone sur les hoax (canulars et désinformations du web).
    Aujourd’hui, cette rumeur a été rééditée et laisse supposer, à tort, que le professeur Didier Raoult est son auteur. Mais qu’en dit Didier Raoult ?
    En septembre 2009, Didier Raoult publie un éditorial dans la revue Nature, dans lequel il émet l’hypothèse d’un lien entre la consommation de probiotiques et l’obésité. Dans cette étude, les produits Activia et Actimel ne sont jamais mentionnés. Et pour cause :
    -le lactobacille isolé étudié dans la flore intestinale d’animaux par Didier Raoult n’est pas un probiotique. Selon la définition de l’OMS, « un probiotique est un micro organisme vivant qui ingéré en quantité suffisante produit des effets bénéfiques sur la santé de celui qui le consomme ».
    -ce lactobacille n’a jamais été utilisé par l’industrie agro-alimentaire dans le cadre de l’alimentation humaine.
    -les souches probiotiques L.casei CNCM I1518 et Bifidobacterium lactis CNCMI-2494 brevetées de Danone sont des souches probiotiques issues de produits laitiers fermentés et n’ont rien à voir avec le lactobacille isolé étudié par Didier Raoult.
    Nous rappelons également que les souches utilisées par Danone sont systématiquement évaluées et leur sûreté reconnue par différents experts indépendants. Les études portant sur Actimel et Activia n’ont montré aucun impact négatif sur le poids et l’indice de masse corporelle (pour information : plus de 3500 sujets étudiés depuis 2006 sur des périodes allant jusqu’à 6 mois).
    Les experts en probiotiques indépendants contestent fermement le lien de causalité entre probiotiques et obésité comme en témoigne le lien suivant :http://www.nature.com/nrmicro/journal/v7/n12/full/nrmicro2209-c2.html
    En conclusion, les extrapolations qui portent sur un lien entre obésité et probiotiques ne reposent sur aucune étude scientifique et aucun avis d’expert. Il nous tient à cœur de rétablir la vérité auprès des consommateurs. C’est pourquoi Danone conteste et réfute fermement tout lien entre les souches utilisées dans le cadre des études menées par le Professeur Raoult et celles utilisées dans Actimel et Activia.
    Nous restons bien évidemment à disposition pour en discuter plus en détails sur Danone et vous.
    Bien à vous.
    Oups, dont acte ! Nos excuses… YM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *