Faisons bien savoir au P.S. notre position sur le nucléaire !

Il semble que François Hollande et son équipe, notamment Manuel Vals, soient encore complètement sous le joug du lobby nucléaire, vu leurs prises de position de ces derniers jours. Je suis très déçu et je crains que ce candidat ne se rapproche à y ressembler de Sarkozy. Est-ce que les emplois dont il parle seront suffisants pour parer aux prochaines catastrophes ? à gérer les déchets nucléaires pendant 12 000 ans ? Fumisterie !
Je vous invite à vous manifester pendant qu’il est peut-être encore temps auprès de lui à l’adresse: contact@francoishollande.fr

Ci-dessous une lettre à signer en ligne rédigée et personnalisable par le Réseau Sortir du Nucléaire.
Et un message que je lui ai adressé tout à l’heure: Bonsoir M. Hollande et son équipe,
 
    après vous avoir entendu hier mercredi, notamment aussi Manuel Vals, sur le sujet du nucléaire, je suis écoeuré.
J’aurais espéré de votre part une certaine prise de conscience quant aux dangers et à la ruine que représente cette industrie nucléaire; hélas rien de tout ça, je vous entends pérorer sur les emplois que ça représente, sur le Mox “indispensable” pour notre filière nucléaire, ce qui est faux, je croirais entendre Sarkozy !
    Je le déplore vivement, je me demande désormais si vous connaissez alors un tout petit peu le dossier des énergies renouvelables… lesquelles sont bien plus prometteuses d’emploi. Avez-vous seulement entendu parler de l’association Négawatt et de ses travaux ?
 

M. Hollande, ouvrez les yeux et ne vous contentez pas de surfer dans votre bonne conscience d’oligarque ! Je vous vois venir à vouloir “gérer” l’économie de marché, comme Jospin, hein ?
Prenez en compte les aspirations des gens pour un autre système, pour des énergies renouvelables, pour une société décentralisée et harmonieuse, et vivable pour les générations à venir !
Sinon, je ne voterai pas pour vous au 2e tour, ça c’est sûr, jamais !

Communiqué du Réseau Sortir du Nucléaire:
 
1- Encouragez tous vos contacts à signer la lettre ouverte, en leur transférant le lien :
2- Téléphonez au siège national du PS, au 01 45 56 77 00. Expliquez votre exigence : le candidat socialiste doit s’engager explicitement pour la sortie du nucléaire. Grâce à vous, nous allons être des milliers à appeler le PS : les oreilles de François Hollande vont siffler !
3- Continuez l’interpellation sur le web !
Si vous avez un compte Facebook, rendez-vous sur la page de François Hollande, et faites-lui part de votre exigence qu’il s’engage pour la sortie du nucléaire : https://www.facebook.com/francoishollande.fr
Sinon envoyez-lui un message par le formulaire de contact de son site de campagne, qui se trouve en bas de cette page : https://francoishollande.fr/presentation
Interpellez également Éva Joly :
– sur Facebook :https://fr-fr.facebook.com/EvaJoly.fr
– par le formulaire de contact d’Europe-Écologie Les Verts : https://www.eelv.fr/4710-contact/
4- Votre soutien est essentiel pour nous aider à renforcer nos actions. Si vous êtes imposable, votre don est déductible à 66 % de vos impôts, et un don de 30 € ne vous coûtera en réalité que 10,2 € : https://www.sortirdunucleaire.org/don
Nous vous remercions chaleureusement pour votre implication à nos côtés !
Toute l’équipe du Réseau “Sortir du nucléaire”
——————-
Lettre ouverte au Parti Socialiste et à Europe-Écologie Les Verts La sortie du nucléaire, pour moi c’est clair !
M. Hollande, Mme Joly,
Europe-Écologie Les Verts et le Parti Socialiste se sont donnés jusqu’au 19 novembre pour parvenir à un éventuel accord électoral.
Plus de 70 % des Français sont favorables à la sortie du nucléaire *
Ce n’est pourtant pas la direction dans laquelle s’engage M. Hollande. Les éléphants du PS rateront-ils l’occasion historique de rompre avec leurs positions et leur image de dinosaures pro-nucléaires ?
La candidate d’EELV cédera-t-elle au diktat atomique du PS, piétinant ainsi cette « responsabilité historique » de sortie du nucléaire dont elle s’est déclarée porteuse ?
La sortie du nucléaire est un impératif éthique et écologique, mais également une orientation économique incontournable. Pareils enjeux ne doivent pas être sacrifiés à la « cuisine » électorale des partis et aux tractations en vue des législatives, ni aux pressions de l’industrie nucléaire.
M. Hollande, vous persistez à promettre une hypocrite « réduction de la part du nucléaire ». Mais les quelques centrales dont vous concèderiez la fermeture sont celles qu’il aurait déjà fallu fermer de toute urgence du fait de leur vétusté et de leur dangerosité. Les nombreux réacteurs restants continueront à faire peser sur nous le risque d’un accident majeur.
Votre récent engagement à poursuivre le chantier du réacteur EPR de Flamanville n’est pas acceptable, d’autant moins qu’il s’agit d’une « tête de série » dont la construction annonce le renouvellement de l’ensemble du parc nucléaire français. Acceptez-vous donc l’accumulation, au cours des prochaines décennies, de milliers de tonnes de déchets nucléaires supplémentaires, qui resteront dangereux pour une durée des millions de fois plus longue que votre carrière politique ?
Comptez-vous continuer à dilapider le budget de l’État par dizaines de milliards d’euros dans le fonctionnement et la réfection du parc nucléaire actuel, dans son renouvellement et dans la recherche sur des chimères technologiques (réacteur à fusion ITER, réacteurs dits « de 4ème génération ») ?
Ou bien préférez-vous créer des centaines de milliers d’emplois en ré-orientant enfin les investissements vers les économies d’énergie et les énergies renouvelables, qui contribuent fortement au dynamisme économique de l’Allemagne et à sa résistance à la crise financière mondiale ?
J’attends d’un candidat à la présidence de la République qu’il s’engage clairement :
– Pour une sortie complète et définitive du nucléaire ;
– Pour le refus de toute nouvelle construction de réacteur et l’abandon du réacteur EPR (Flamanville, Penly)
– Pour l’arrêt des réacteurs nucléaires ayant dépassé la durée de 30 ans de fonctionnement pour laquelle ils ont été conçus ;
– Pour l’arrêt du « retraitement » des combustibles usés à La Hague, et de l’utilisation du combustible MOX ;
– Pour le gel de tous les projets d’installations d’enfouissement ou de stockage de déchets nucléaires ;
– Pour une politique énergétique ambitieuse, fondée sur la maîtrise des consommations d’énergie et sur le développement des énergies renouvelables, qui créera des centaines de milliers d’emplois comme chez nos voisins allemands, et nous aidera à sortir de la crise économique.
Pour le citoyen et potentiel électeur que je suis, vous avez le devoir d’aller au-delà des enjeux électoralistes.
Prenez la bonne décision : la sortie du nucléaire, pour moi c’est clair !

Pas de réponses

  1. Actinides dit :

    Augmentation du nucléaire avec Hollande
    Se contenter de fermer Fessenheim tout en ouvrant l'EPR de Flamanville va conduire à une augmentation de la production électro-nucléaire française …
    http://www.decouplage.org/article-se-contenter-de
    "La production augmenterait de 800 à 2.200 GWh en moyenne pour l'électricité nucléaire en remplaçant les deux vieux réacteurs de Fessenheim par le réacteur tout neuf de Flamanville. La production moyenne est de 5.450 GWh par an pour Fessenheim-1 (taux de charge de 71%) et de 4.950 GWh par an pour Fessenheim-2 (taux de charge de 64%), soit 10.400 GWh par an (puissance de 880 MW chacun).
    Statistiques nucléaires : http://energeia.voila.net/nucle/france_58_reacteu
    La puissance du réacteur EPR est de 1.600 MW et sa production nominale (théorique) est de 14.000 GWh par an. S'il est mis en service en décembre 2016 (dernière prévision), il produirait entre 11.200 GWh (taux de charge de 80%) et 12.600 GWh par an (taux de charge de 90% : publicité constructeur).
    Au final, pour une année moyenne, la production d'électricité nucléaire serait plus importante dans cinq ans qu'aujourd'hui !"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.