Interview d’Olivier Berruyer par Denis Robert : déclaration de patrimoine de Macron

crise-berruyer-w.jpg

Une dialogue éclairant entre ces deux chercheurs et témoins de notre monde : Denis Robert et Olivier Berruyer C’est sur BLAST INFO.

Ils abordent la très troublante déclaration de patrimoine du président de la République. Denis Robert reçoit et débat pendant plus d’une heure avec Olivier Berruyer sur de nombreux sujets politiques et économiques. Les deux hommes reviennent et documentent la volonté manifeste du candidat Macron de dissimuler ce qu’il a fait de son argent entre son passage chez Rothschild et son dépôt de candidature à l’élection présidentielle de 2017. Berruyer avait été, après le Canard enchaîné, le premier à investiguer sur le sujet.

L’ex analyste financier, spécialiste des statistiques et des graphiques, après avoir fondé le site d’infos indépendant « les crises » est depuis deux mois reconverti en journaliste et rédacteur en chef d’Elucid, site d’infos et de pédagogie où l’on croise aussi bien Georges Orwell, Emmanuel Todd, Michel Rocard que Noam Chomsky . C’est d’ailleurs en lisant Chomsky que Berruyer, ex cadre dans le monde de l’assurance, a décidé de changer de vie et de mettre ses économies dans l’invention de ce site accèssible sur abonnement (7 euros par mois, déjà 500 abonnés).

Les deux hommes cheminent autour des réseaux sociaux et de la démocratie. Ils reviennent sur les procès en sorcellerie orchestrés trop souvent par les chasseurs anti-conspi pour éliminer des adversaires trop libres et trop coriaces. « On n’est plus en démocratie, les amis » scande Berruyer qui, sans se déclarer ouvertement souverainiste, ne croit plus à la possibilité de changer la vie en dépendant d’une Europe toujours trop libérale : « Si j’avais 30 ans aujourd’hui Waouh, qu’est ce j’aurais vu de la politique ?! Hollande puis Macron. On a l’impression permanente d’être au bistrot… » déplore-t-il.

Suite à lire sur Blast.

Olivier BERRUYER est l’auteur de STOP! TIRONS LES LECONS DE LA CRISE  aux éditions Yves MICHEL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.