La violence… certes, mais laquelle ?

Une nouvelle attaque terroriste vient hélas à nouveau de frapper les français.

Les médias et le gouvernement nous informent que nous allons devoir nous « habituer » à ces actes de terrorisme. Dans la foulée, des élus politiques réclament plus de mesures de répression, et force est de constater un renforcement de l’arsenal juridique depuis quelques années; où cela nous mène-t-il ?

Explosion de la violence (L’)Olivier LABOURET, auteur de L’EXPLOSION DE LA VIOLENCE, nous invite à retourner notre regard afin de sortir d’un énorme déni : la violence ruisselle en cascade jusque vers les individus dont les plus faibles « pètent les plombs » parfois. Mais d’où provient cette violence ? Une source qui est rarement pointée est la violence institutionnelle, la violence d’Etat. Ne serait-il pas temps de mettre en cause cette violence permanente, administrative, sanitaire, sécuritaire ?

Quand notre monde sera devenu un véritable Camp planétaire, il sera trop tard pour nous réveiller. Camp planétaire : un danger bien réel

 

 

 

 

Est-ce que le fait de vivre dans une société complètement surveillée, quadrillée par des caméras et des réseaux sociaux dont les données sont marchandisées, n’appelle pas une réaction, un sursaut de conscience, de notre part ? Lisez l’essai de François de Bernard sur le sujet, L’HOMME POST-NUMERIQUE, ainsi que celui qu’il a écrit sur la fabrique du terrorisme :

L’Homme post-numérique     Fabrique du terrorisme (La)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *