Le lobbying à l'ASSEMBLÉE NATIONALE: un rapport à étudier

RAPPORT D’INFORMATION sur le lobbying à l’ASSEMBLÉE NATIONALE
Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 16 janvier 2008
DÉPOSÉ PAR LA COMMISSION DES AFFAIRES ÉCONOMIQUES, DE L’ENVIRONNEMENT ET DU TERRITOIRE ET PRÉSENTÉ PAR M. Jean-Paul CHARIÉ.
Ce rapport s’appuie sur de bonnes intentions, telle celle pour nos députés d’être mieux informés, en prise avec les réalités de terrain. Il est sûr que ce sont de vrais besoins…
Toutefois, il est clair que sont privilégiés les lobbyistes salariés d’entreprise : Extrait: “Le lobbyiste salarié d’entreprise est employé d’une seule entreprise, souvent une multinationale ou un grand groupe. Compte tenu de l’importance et des moyens de l’entreprise qu’ils représentent, le rôle de ces lobbyistes est essentiel pour le politique. Par le lobbyiste d’entreprise, le politique obtient des informations sur l’ensemble d’une activité tout en obtenant des exemples, illustrations, analogies et comparaisons. Les grandes entreprises offrent une vision et une prospective que ne possèdent pas d’autres acteurs.”
Les associations ne sont pas prises en compte, ni les ONG.
Le choix qui est proposé est de privilégier les salariés des grands groupes: les experts indépendants ne sont pas mentionnés, ni les scientifiques !
Nous savions déjà que le politique en France est à la solde des pouvoirs économiques: ici c’est encore plus affiché et criant. Pourquoi pas remplacer les élus par les lobbyistes ? Cela gagnerait du temps ! Souvenez-vous de l’affaire du “purin d’orties”, loi cadre agricole qui interdisait de vendre et d’enseigner les préparations végétales artisanales pour le jardinage (cf autre article plus ancien): les députés ne l’avaient pas lue dans le détail ! Et voilà l’accès au patrimoine de notre société encore facilité pour les pilleurs de la planète ! Pauvre France…
Lisez, il y a des passages gratinés ! www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i0613.asp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.