Participations citadines et action publique

Dakar, Rabat, Cotonou, Tunis, Jérusalem, Sanaa

Sous la direction d’Olivier Legros

col-societe.gif


particitadinesblog.jpgQue signifie « participer à l’action publique » pour des citadins qui ont été longtemps tenus à l’écart des politiques urbaines ? S’agit-il seulement d’intégrer les dispositifs participatifs mis en place et contrôlés par les institutions ?

Au Sud comme au Nord, la participation fait aujourd’hui partie des grands principes des politiques urbaines. Si l’Amérique latine et des villes comme Porto Alegre, au Brésil, ont joué un rôle pionnier dans le développement de la démocratie participative, il faut également tenir compte d’autres régions, telles que le continent africain, le Proche et le Moyen-Orient,

Loin de rester inactifs, les citadins d’Afrique et d’Orient multiplient les initiatives, le plus souvent en marge des cadres officiels. Faisant acte de résistance, voire de désobéissance quand leurs intérêts sont menacés, ils cherchent aussi à négocier avec les institutions l’accès aux biens publics.

Qu’elle prenne la forme de pratiques imposées par les organismes internationaux, de mobilisations locales ou de négociations informelles, la participation des citadins du Sud à l’action publique mérite d’être mieux connue, pour faire avancer la réflexion sur le gouvernement des villes et sur la démocratie locale.

Olivier Legros, géographe, est maître de conférences à l’université François Rabelais de Tours. Ses recherches portent sur les relations entre les politiques urbaines et les dynamiques sociales dans les quartiers populaires de Dakar et de Tunis.
978 2 913492 55 4 – 14 x 22 – 22 €

>>> commander ce livre

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *